Du conseiller au Prince, 尹 君

Dans les institutions Shang, après le roi 王, la dame 帚/婦, les officiers 臣, un autre rang est de la plus grande importance, celui de 尹 yǐn. Il correspond à un conseiller du roi ou ministre. Sa graphie nous indique qu’il devait avoir la tâche de consigner les affaires importantes. En effet, elle évoque une main (à gauche ou à droite selon les écritures) qui tient un instrument pour écrire. 尹 est également un nom de personne (ancêtre souvent), qu’on retrouve à de nombreuses reprises dans les inscriptions de l’époque.

尹 a perdu ces significations et n’a conservé à l’époque moderne que l’emploi pour un nom de famille.

La bouche arriva pour donner une nouvelle écriture pour désigner les assistants du roi, puis le prince, signification très employée plus tard dans les textes classiques. L’homme de bien 君子, cher à Confucius est formé avec cette graphie Elle correspond au caractère moderne 君 jūn, qui a une longue prospérité. 

L’origine des graphies nous montre toute l’importance de l’écriture dans l’administration Shang, qui servait principalement à enregistrer les actes de divination, tout du moins en l’état des connaissances actuelles.

Articles connexes :

L’homme de bien connaît le Juste, l’homme de peu ne connaît que le profit

La Dame des Shang

Le roi 王, le prince 子 et l’officier 臣

19 septembre 2021

D’où vient 商?

Nous parlons toujours de la dynastie Shang 商, mais d’où vient le caractère 商  shāng?

 商 et les Han

Les débats sur l’origine n’ont pas débouché sur une certitude. Balayons d’abord le commentaire de Xu Shen dans le Shuowenjiezi : « Par l’extérieur connaître l’interne ; révéler l’intérieur dans l’extériorisation ».  Les paléographes modernes ne voient pas le lien avec les premières graphies. 

Mesurer?

Une partie des analyses actuelles voient dans les premières graphies un poinçon 辛 xīn et  丙 bǐng qui représente une table ou une base.  L’écriture de 辛  représentait un poinçon pour tatouer au visage les prisonniers et les forçats, voir ici.
Le premier sens de  商 a certainement un lien avec l’idée de mesure. La bouche a été ajoutée plus tard comme marqueur différentiel :.

Empereur + 丘 renversé

Hua Qiang*, quant à lui, rappelle que la graphie est un nom de lieu ou de personne ou encore celui de la dynastie. Il la rapproche du nom de l’ancienne cité de 帝丘 dì qiū ( dans le nord-est du Henan, près de la ville actuelle de Puyang 濮陽). 帝丘 correspond dans certains textes au nom de lieu 商. En d’autres termes, 帝丘 et 商 étaient les deux noms de cette ville.帝 représente 帝嚳 dì kù , l’un des cinq empereurs mythiques. Le philologue estime que la première graphie est un composé de (帝, empereur ) et de (丘) renversé. Pourquoi cette dernière est renversée ? Elle signifie que l’ancêtre est mort.

Par la suite, le caractère a pris de nombreux sens, tels délibérer, marchand, commerce.

* 甲骨文比較研究, 華強,陝西出版集團, 2011

Articles connexes :

辛 crime et souffrance

Arc-en-ciel et calamité

19 septembre 2021

Fu Hao et campagne militaire

Je continue d’explorer la piste des Dames de l’époque Shang, avec la reine Fu Hao. La pièce Heji 6459 montre qu’elle pouvait mener des campagnes militaires. 

甲午卜 卜賓 貞王叀帚好令正人
jiǎwǔ bǔ bǔ bīnzhēn wáng zhuān zhǒu hǎo lìng zhèng ren
Divination du jour jia wu. Devin Bin. Est-ce le roi va ordonner à Fu Hao d’attaquer les Ren ?

Les Ren 人 sont des tribus ennemis de l’Est.Nous avons déjà vu toutes les graphies, à l’exception de celle de 叀 zhuān. C’est un verbe utilisé comme copule avec de nombreux emplois, ici elle met l’emphase sur la Dame 帚好. La graphie représente un fuseau employé dans la soie. L’écriture avait de nombreuses « variantes » :

Par emprunt, 叀 est devenu un terme grammatical. L’écriture est à l’origine de 惠 également. 

Ci-dessous le fac similé de la pièce, les reproductions de graphies au centre et à droite les caractères modernes. Les écritures ne sont pas très claires. Certains sont presque invisibles. Celle de 卜 est, semble-t-il, répétée, curieux ?

Articles connexes :

La Dame des Shang

Les Tufang et l’origine des caractères 土方

18 septembre 2021

La Dame des Shang

Avec le roi, les princes ou les fils, les officiers, féal ou page vus ces derniers jours, la dame est présente dans les écritures Shang. 

帚 balai Han ou ?

Une première graphie la représentait ainsi :. Depuis les Han, on a coutume de penser qu’elle représente une main tenant un balai . Les femmes auraient été responsables de la propreté d’un palais. Cette thèse n’est pas unanimement partagée. Nous avions déjà évoqué les arguments de Shun-chiu Yau. Le professeur s’étonne que le censé balai est toujours présenté vers le haut sur les premières graphies. Il pense que la graphie devait représenter « une sorte de flabellum, l’attribut décoratif d’une reine ou d’une favorite royale ». L’écriture est à l’origine du caractère 帚 zhǒu, balai.

女 la femme arrive

Un autre type de graphie, formées à partir de la première, désignent la dame avec la clé de la femme à gauche ou à droite :

 

Le caractère moderne est 婦/妇帚 fù, voir l’article La femme et le balai pour plus de détails.

Rôle important


Ces dames avaient des statuts élevés. Dans les interventions militaires, elles « présentent le tribut de leur maison territoriale d’origine en assurant personnellement la livraison ; elles jouent un rôle en matière d’agriculture, parfois même elles remplacent le roi dans des cérémonies rituelles*. » Elles avaient un rôle politique important. Dame pouvait désigner la reine.

A la tête des soldats

Regardons une partie de la pièce Heji 7283 :

乙酉卜爭貞乎帚好 先共人于龐 yǐ yǒu bozhēngzhēn hū fù hǎo xiān gòng rén yú páng
Divination du jour yi you. Mandat du devin Zheng : est-ce qu’il faut ordonner à Dame Hao de recruter des soldats à Pang ?

爭 nom du devin  voir ici

乎 ordonner.  le vent  qui souffle sur une branche d’où le premier sens de sifflements provoqués par un vent fort.

婦好 Dame Hao ( épouse du XXIIe roi Shang, Wu Ding)
  Prendre la tête des troupes.  . Un pied           et un homme , d’où le premier sens progresser à pied.

共 rassembler des soldats, voir ici

于  à dans

páng nom de lieu

Le fac similé à gauche, la reproduction des graphies et les caractères modernes correspondants à droite :

*Les bronzes chinois, Michel Deydier, Office du livre, 1980.

Articles connexes :

La femme et le balai?

Du devin Bin 賓 au millet

17 septembre 2021

De la fin à l’hiver et couper


冬 a mis un millénaire et même plus pour acquérir le sens d’hiver. Comment a commencé son histoire? Qu’a-t-elle généré?

冬 fin, extrémité, et enfin : hiver

 冬 dōng, à l’époque Shang, n’avait pas la signification actuelle d’hiver. A l’époque, on considérait qu’il existait deux saisons, le printemps et l’automne. A l’époque, le climat était plus chaud. Les premières graphies représentaient deux fruits au bout d’une branche d’un arbre, d’où le premier sens de fin, extrémité : . La signification d’hiver, par extension ( l’hiver est à la fin de l’année), est arrivée après plusieurs siècles durant la période des Printemps et Automne. La graphie avait également le sens de glace. Les deux extrémités rondes rappellent des morceaux de glace. De nos jours, 冬 n’a conservé que le sens d’hiver.

終 fin, finalement, mort.

est également le caractère d’origine de 終 zhōng fin, finalement, mort. L’écriture 終 a trouvé sa forme moderne seulement à partir des Royaumes Combattants : .

絕 couper

Certains chercheurs rapprochent les premières graphies de celles de 絕 jué couper, rompre, notamment l’une ou on peut distinguer une partie de 冬 avec deux autres ronds dessous :. Les traits horizontaux au nombre de trois, parfois deux, désignent des couteaux. D’autres écritures affichent le couteau sur la droite et le fil de soie et ses cocons sur la gauche : .

Articles connexes :

8 septembre 2021

Des trois charrues à la coopération

L’étude de nouvelles inscriptions m’a mené vers l’origine de deux caractères 劦 et 協/协.

Charrues + bouche

Les graphies sous les Shang était composées (1) de trois charrues  (耒lěi ), ou (2) de la bouche et des trois charrues au-dessus  d’où le premier sens de labourer ensemble. 劦 xié est devenu rare et a laissé sa place à 協 xié, construit avec le caractère dix 十sur le côté gauche. Il tire son origine d’une variante de la graphie 2 Shang : . 協 a également les significations de s’unir, s’aider, ensemble, assister. Sa forme simplifiée n’a plus  la même structure à droite : 协.


Ensemble, aider, accord, consulter

Ce dernier est très actif dans la langue moderne, j’ai regroupé en quatre branches ses binômes les plus fréquents :


Articles connexes :

6 septembre 2021

De dire à l’envers à maintenant : 今

Continuons notre voyage dans les écritures Shang avec 今 jīn très fréquent.

Dire à l’envers

Sa graphie   est celle de certaines variantes de  曰 yuē , dire.

Elle est positionnée à l’envers :. Ainsi, est né le premier sens : garder la bouche close et ne rien dire. 

今 Maintenant

今, par emprunt a pris le le sens de maintenant, actuel, présent. En combinaison avec d’autre caractères, il a la signification de ce sur les inscriptions ossécailles :
今一月 ce premier mois
今日  ce jour
今早 zǎo ce matin
今 a conservé ses sens jusqu’à aujourd’hui et reste un caractère très utilisé. On le retrouve dans 今天 jīn tiān aujourd’hui, 今年 jīn nián cette année, et 今日 jīn rì aujourd’hui.

Du jujubier au matin en passant l’herbe, 早

Dans la pièce Heji 6409 , nous avons croisé 今早. Voyons les deux types de graphie  à l’origine de 早 zǎo:et .

Le cas est complexe. Ces deux écritures à l’origine désignaient le jujube  棗 zǎo ( simplifié 枣) puis par emprunt l’herbe 草 cǎo et enfin matin 早 zǎo.  On assiste à un phénomène de différenciation, une graphie porte plusieurs sens. Plus tard, plusieurs caractères sont créés pour éviter la confusion.

Le soleil sur dix : 早

Sous les Royaumes Combattants, période de « déracinement » de beaucoup de caractères, la graphie au Royaume de Chu prendra ces formes :et .

  Les Qin, qui imposeront leur style, donneront la touche finale :   . Un soleil 日 sur un dix 十. Ainsi, une étymologie plus simple pourra voir le jour. Le matin est le lever du soleil, l’idéogramme donne l’image d’un soleil qui est surélevé sur le 10.
En fait, l’histoire de 早 est encore plus complexe avec des passages par 皂 et un tabou qui aurait empêché d’utiliser 早 au profit de 蚤 zǎo puce !
早 a conservé le sens de matin, il est également présent dans les binômes, tels 早上 zǎo shang matin et 最早zuì zǎo plus tôt.

今早 sur la pièce Heji 6409

今早 se trouve dans le cercle violet du fac similé.
Nous avons déjà disséqué une partie des caractères de cette pièce, nous continuerons dans les jours qui viennent.


Articles connexes :

31 août 2021

共 et la création

Le voyage dans l’évolution des caractères aide à affiner sa connaissance du vocabulaire et de comprendre les mécanismes de sa constitution. Penchons-nous sur 共 gòng!

共 et ses mains

La graphie  de 共 des Shang présente souvent deux mains qui offrent un récipient :

Certaines inscriptions n’ont que deux mains, par exemple la pièce Heji 6409. Les graphies anciennes ossécailles, sur bronze ou sur d’autres supports, ne sont pas toujours facilement identifiables. Du premier coup d’œil, peut-on facilement repérer les deux mains sur l’illustration ?  Après la reconnaissance, il faut avoir la souplesse d’esprit pour comprendre que le scribe a omis le récipient !!!

Les significations s’accumulent

Le premier sens de ce caractère est fournir. Il signifiait aussi, sous les Shang, offrir une victime, rassembler le peuple, les travailleurs, recruter des soldats. 共 était également le nom d’un devin selon certaines hypothèses.
L’idéogramme a par la suite pris d’autres sens dans la période classique : commun, général, respectueux, saluer avec les mains jointes.

Dissociation

Afin d’éviter la confusion ou de l’atténuer, Wang Ning explique qu’un phénomène de dissociation  se déroule avec la création d’autres caractères qui ont « pris en charge » plusieurs significations, « atténuant le fardeau » de 共 . Ils contiennent tous 共 :
拱 gǒng saluer les mains jointes, tenir à deux mains, entourer
供 gōng fournir, approvisionner, servir
供 gòng offrande, avouer
恭 gōng respectueux, plein de vénération

Sens moderne

De nos jours, 共 veut dire commun, général, ensemble, au total. On le retrouve dans de nombreux binômes, tels 共同 gòng tóng commun, 公共 gōng gòng public, 共产 gòng chǎn communiste ou 中共 zhōng gòng PCC.

Articles connexes :

26 août 2021

Hors de contrôle et perdre, 失

Une plongée dans le manuel de chinois classique de Wang Ning donne toujours de magnifiques éclairages sur l’évolution des caractères et leurs significations tout en montrant l’importance de connaitre les premiers pas de l’écriture chinoise pour mieux comprendre la langue moderne.

Perdre

Le professeur pékinois s’arrête notamment sur le caractère 失 shī. Un sens courant, perdre 丢掉, a généré beaucoup de binômes dans ce champ sémantique, tel 消失 xiāo shī disparaître.

Hors contrôle

Une autre branche se trouve dans un champ sémantique différent avec  des binômes, tels 失手 shī shǒu par mégarde ou 失声 shī shēng laisser échapper un cri. Dans ce type de cas, il est utile de retrouver le sens d’origine de la graphie pour mieux comprendre l’apparition et le développement des significations. 
En effet, comme le souligne Wang Ning les premières écritures montraient une main ( à gauche) et un oiseau (乙 en bas à droite) de la famille de l’hirondelle : . L’oiseau semble échapper de la main, d’où le sens de ne pouvoir contrôler, de laisser faire. Prononcé yì, 失 a parfois le sens de s’échapper dans les textes classiques.
Il est habituel de trouver d’autres explications sur une graphie. Ji Xusheng (說文新證, p.846)voit un pied avec des gouttes de sang sur une écriture Shang, ce qui aurait donné le sens perdre pied et tomber.  

Les deux branches

失 est présent dans près de cinquante binômes, on peut définir deux familles de sens pour les plus fréquents, perdre et hors contrôle :

Et la flèche 矢?

La flèche 矢 shǐ a une forme moderne proche de 失 et même si les prononciation sont très proches ( le ton est différent), ils n’ont pas d’origine commune. La graphie de la flèche sous les Shang est un pictogramme :.



Articles connexes :

25 août 2021

Des cheveux longs et du personnage important , 長子

Comme nous l’avons déjà vu,   子 a diverses graphies sous les Shang  et de nombreuses significations, notamment le premier des douze rameaux terrestres. 

Enfant, prince et personnage

Avec la forme, il a le sens d’enfant et de prince par exemple. Il peut aussi indiquer l’importance d’un personnage quand 子 est placé après un nom . Par exemple dans la pièce Heji 27641 , 長子est un personnage important à la cour. Les diverses analyses tendent à montrer que 長子 n’est pas un prince, mais le 子 indique un rang très élevé.  Plus tard, à l’époque classique, 子 gagnera d’autres sens comme maître; par exemple, Lao Zi 老子, Zhuang Zi 庄子, Confucius。孔夫子 étaient des 子.

長 et 子 sur la pièce Heji 27641

長 aux cheveux longs

長 vient d’une graphie évoquant une personne âgée avec une cane ou un bâton et des cheveux longs, d’où le premier sens de personne âgée, ancien : . Il connaît une vie très riche par la suite. Prononcé zhǎng il signifie aîné, grandir, développer, croître. Avec le son cháng, il veut dire long, longueur, durable.
Le simplifié a perdu un peu de cheveu : 长.

Articles connexes :

子 et sa triple vie

 翌 aile, demain et plume

25 août 2021