Caractère vecteur 立

Nous pouvons être dérouté quand on ouvre un dictionnaire chinois qui a l’« arrogance » de donner tous les sens d’un caractère. Le caractère 立 lì,  avec sa vie de plus de 3200 ans, affiche plusieurs dizaines de significations, du premier « se tenir debout » à « accomplir des actions méritoires » en passant par venir inspecter ou mobiliser des hommes.  Étonnant ? Non!

Un homme debout


Non, quand on considère l’existence avérée d’une écriture élaborée dès le XIIIe siècle avant notre ère, l’entendue du territoire chinois très mouvant et les influences extérieures. Certaines graphies, avant de former une langue structurée, ont vu le jour certainement dans des temps beaucoup plus anciens. Pour l’instant, nous n’avons que des inscriptions sur poterie 陶文 et sur divers matériaux, qui pourraient être l’ancêtre des écritures ossécailles, mais point de preuve d’écriture structurée. 

Revenons aux faits, à Yinxu, dans les tombes découvertes, dont celle  de la reine Fu Hao, qui aurait vécu entre 1250 et 1200 avant notre ère, les graphies de 立 représentent  un homme qui se tient debout :

L’écriture est restée stable durant plusieurs siècles ( illustrations 1 à 4 ci-dessous). Sous les Royaumes Combattants (-476 à -221) ), l’État de Qi ( 5 à 8), les écritures montrent quelques différences  avec les précédentes. Celles des Qin (14 à 17), l’unificateur du pays et des caractères (en partie) s’imposeront pour donner le caractère moderne des Han (18) :

Se lever et …

Hier, en relisant, le texte du Zuo Zhuan, la phrase après le texte, que nous avons vu, m’a rappelé la théorie du vecteur. La mère Wu Jiang a de l’affection pour Gong Shuduan et voudrait qu’il soit l’héritier : 愛共叔段,欲立之. En effet, 立, dans ses nombreuses sens de la Chine ancienne, contient : être sur le trône, au pouvoir, introniser. La seconde partie de la phrase doit donc être comprise ainsi « Elle désire 欲 qu’il soit héritier 立. »

Que vient faire le vecteur ? Le Larousse nous explique qu’un vecteur sert de support à la transmission des informations, d’un message. Un caractère n’est-il pas un support d’une idée qu’il nous transmet?Ses traits forment une image ou une association de sens qui donnent une idée qui s’adapte au contexte. Dans le texte, quand on connaît l’histoire – l’aversion de la mère pour l’aîné et la prédilection pour le cadet Gong Shuduan – on peut voir l’image de debout 立 et comprendre comment par extension de sens, on est arrivé à « au pouvoir ». De sa condition de second, le cadet peut « devenir », se lever et avoir le pouvoir.

三十而立

Ce sens rejoint l’emploi de 立 dans le chengyu 三十而立, dont la signification moderne est « A trente ans, on est indépendant ». La signification est plus profonde, 立 peut vouloir dire  établi ou encore accompli,ou bien la personne a atteint la stabilité ; l’image de l’homme debout tenant fermement sur ses jambes renvoie à ce sens. 立 en tant que vecteur remplit bien sa tâche. On utilisera 三十而立* lorsqu’une personne aura accompli un fait ou aura une nouvelle situation (travail, mariage, enfants, par exemple) qui lui permettra d’être debout, avoir assurance pour le futur.



Cette notion de vecteur est en fait peu évoquée. Cependant, elle indique bien le rôle de ces graphies qui ne restent pas limités à des définitions figées, qui peuvent s’étendre en fonction des situations. La souplesse n’est-elle pas une des qualités chinoises ?


   * 三十而立 vient d’un passage des Entretiens de Confucius : «  A quinze ans, je m’appliquais à l’étude de la sagesse ; à trente ans, je marchais d’un pas ferme dans le chemin de la vertu ; à quarante ans, j’avais l’intelligence parfaitement éclairée ; à cinquante ans, je connaissais les lois de la Providence ; à soixante ans, je comprenais, sans avoir besoin d’y réfléchir, tout ce que mon oreille entendait ; à soixante-dix ans, en suivant les désirs de mon cœur, je ne transgressais aucune règle. » (Traduction Couvreur)
Couvreur s’envole avec 立 : je marchais d’un pas ferme dans le chemin de la vertu.
Je n’ai pas les autres traductions sous la main (qui sont dans un autre lieu).

Articles connexes :

27 mars 2021

Voyage au pays de 关/關

开/開 kāi , ouvrir, visité ces derniers jours, nous porte naturellement vers 关/關 guān, fermer. D’ailleurs, on retrouve les deux caractères associés pour interrupteur 开关, qui ouvre/allume et ferme/éteint la lumière. La graphie, à partir de son sens d’origine -fermer-, a vite prospéré pour gagner de nouveaux sens. Elle sert à désigner le passage (qu’on peut fermer), le col, le défilé et par extension la douane qui ouvre et ferme le passage. Au sens figuré, 关 évoque la difficulté. Le passage est en relation avec un autre monde, 关 signifie relation, en rapport. Le fameux 关系 (relation), sésame de la vie sociale chinoise ( Bonjour le cliché !) contient 关. Fermer, c’est également enfermer, 关 veut dire prison et pour une société qui va mal, 关 signifiera faillite.


Ses associations avec d’autres caractères restent dans le même champ sémantique. Une sélection sur la centaine de binômes de 关 :

Articles connexes :

开 et ses familles

 开/開 ouvrir et cie

22 mars 2021

开 et ses familles

Hier, nous avons regardé la structure du caractère 开 kāi et les divers sens qu’il avait gagnés ces 3500 dernières années. Une telle richesse se reflète également dans ses associations avec d’autres caractères.

Nous avons classé les plus fréquentes en six familles sémantiques. Ouvrir est la plus importante, quatre autres restent dans le champ de l’ouverture et du commencement, fonder, commencer, créer, développer. Une dernière vient sur le terrain de séparer ; le premier caractère pousse la signification dans cette direction. Dans 走开  s’en aller,  走 apporte le sens de marcher et surtout partir.
Une catégorie divers regroupe les associations esseulées, mais qui sont très utilisées comme tenir une réunion 开会 ou conduire 开车.

Articles connexes :

 开/開 ouvrir et cie

Les ramifications de la main

20 mars 2021

 开/開 ouvrir et cie

Battants, porte, mains

Aujourd’hui, nous revisitons un caractère très utilisé, qui a de multiples sens : 开. Les premières graphies de 开 kāi, ouvrir,  montrent deux battants de porte fermés qu’essaient d’ouvrir deux mains :. Il est classé dans la catégorie association de sens 会意, voir l’article sur les six écritures. Le caractère traditionnel 開 a gardé une partie de la structure, le simplifié 开 beaucoup moins, la porte a disparu.

Ouvrir, ouvert

Ce premier sens d’ouvrir se trouve dans le Laozi, XXVII : « 善闭无关健而不可开  celui qui sait fermer ne se sert point de verrou, et il est impossible d’ouvrir ». Une expression à quatre caractères l’a utilisé très tôt : 开卷有益 kāi juàn yǒu yì, ouvrir un livre est profitable.
Par extension de sens, 开 a rejoint le terrain du figuré pour qualifier une attitude ouverte, épanouie.
Un autre chengyu  成语 résonne de cette connotation : 眉开眼笑 méi kāi yǎn xiào (expr. idiom.) les sourcils levés de joie, les yeux rieurs / rayonnant de joie / tout sourire. 眉开 veut dire  les sourcils sont ouverts; en d’autres termes on montre ses sourcils, on est ouvert aux autres, agréable et souriant.

Commencer, accès

L’extension a poursuivi son chemin avec créer, commencer, fonder, puis ouvrir accès. Li Bai l’emploiera ainsi dans son poème « En regardant la montagne Tianmen, 望天门山 ». Le fil de l’histoire permettra à 开  de développer ses sens tout en restant aux frontières de son champ sémantique initial comme démarrer, tenir, organiser puis en s’éloignant avec conduire et même écrire et bouillir.

Chinois ancien

Pour ceux qui aiment le chinois ancien, les définitions de 开 dans le dictionnaire Couvreur :

Si vous préférez le chinois, l’ explication dans l’ouvrage de Li Xueqin 李学勤, 字源, sur 开 ci-dessous. Voir aussi de 王力, 古汉语字典.

Articles connexes :

La famille de Monsieur 当

经/經, son étymologie et son réseau

19 mars 2021

容, facile et le reste

容 est un caractère qu’on rencontre la première année d’apprentissage avec 容易 róng yì, facile / simple.

Le premier sens  de 容 róng, contenir, s’explique ainsi : 宀, toit + 谷 gǔ, céréales = Idée d’un bâtiment qui contient. Par extension, tolérer permettre. D’autres significations sont venus au cours du temps, expression, mine (visage), aspect

Sur certaines graphies , la bouche à l’intérieur désignerait des produits. L’idée reste la même.

Regardons comment ces sens se retrouvent dans les binômes. J’ai formé trois familles :

Articles connexes :

La famille de Monsieur 当

经/經, son étymologie et son réseau

13 mars 2021

La famille de Monsieur 当

Hier, nous avons vu les nombreux sens de 当. Logiquement, le caractère se retrouve dans beaucoup d’associations, les dictionnaires en dénombrent plus d’une cinquantaine.  J’ai pris les plus utilisées pour les regrouper dans six familles sémantiques. Bien entendu, c’est un classement subjectif, mais il permet de mieux cerner les ramifications de 当 et donc mieux ses sens et son importance.

Quelques remarques : 
La partie « égal, comme » comprend 当兵 dāng bīng, conscription. Pourquoi mettre ce dernier sous égal ? Quand on fait son service militaire, on n’est pas militaire de carrière, mais on est comme un soldat, 兵 signifie soldat. 当 veut dire également travailler comme voir le précédent article, 当, c’est du solide!.
L’un des premiers sens de 当 est hypothèque, mettre en gage. 上当 shàng dàng se faire avoir, tomber dans le panneau, être victime d’une arnaque, est très utilisé à l’oral. 上 signifie aller à et 当 est l’abbréviation de 当铺 dàng pù établissement de prêt sur gage, où on pouvait se faire avoir.
勾当, gòu dàng, affaires louches, relève d’une logique similaire, 勾 a la connotation péjorative d’affaires.

Articles connexes :

当, c’est du solide!

Blé, entrepôt et avare 啬

3 mars 2021

当, c’est du solide!

Le caractère 当, dāng, fait partie des 500 premiers caractères qu’on apprend. On le croise dans un premier temps dans 当然 dāng rán, certainement, sans doute. Au fil de la progression, il s’active beaucoup car il a de nombreux sens et s’associe avec foule de caractères. Voyons d’abord son origine. Deux explications dominent.

Champ + encore

Dans le caractère traditionnel 當, on reconnaît  田 le champ et  尚 encore. Le sens d’origine, champs les uns à côté des autres, vient de cette évocation. Certains chercheurs pensent que 尚 n’a qu’une valeur phonétique. 
La version simplifiée 当 n’a pas conservé toute cette structure.

Bâtiment + champ

Une autre école voit un bâtiment avec un fenêtre et un champ, biens qui donnent la possibilité de faire une hypothèque, autre signification du caractère.

 

Mer de sens

Le caractère se prononce dang au premier et au quatrième tons selon le sens. Voici les principales significations modernes :
当, dāng, travailler comme, porter, accepter, prendre la responsabilité de, devoir, falloir, égal, en présence de, devant (qqn) , quand.
当, dàng, convenable, considérer comme, prendre pour, mettre en gage, hypothéquer.
Il est principalement utilisé dans des binômes que nous verrons dans la prochaine publication.
Quelques. exemples :
他当老师, Il est enseignant ( travailler comme).
别把我当客人看待, Ne me traite pas comme un invité (prendre pour).

Articles connexes :

象, Ce n’est pas seulement un éléphant !

Le centre 中, c’est beaucoup de choses

3 mars 2021

Le billet de train en Chine

Billet de trainSavez-vous lire les mentions sur un billet de train? Une seule des propositions ci-dessous correspond à ce billet. Cochez la bonne réponse :

Autres quizz :

Tigre et pictogramme !

Stratagème et dicton

1er mars 2021

Fenêtre sous Lune

明 míng continue de nous éclairer dans la recherche de ses origines. J’avais déjà abordé le sujet : 明 est composé aujourd’hui du soleil 日 et de la lune 月,il signifie clair, brillant. L’association des deux luminaires est éloquente. Aujourd’hui, j’apporte quelques précisions sur les anciennes graphies.

Les écritures connaissent de nombreuses variantes, comme le montre ce tableau (tiré de l’ouvrage de Ji Xusheng 季旭昇, 說文新證,p. 551). 

Fenêtre et lumière intérieure

Une des plus anciennes (1) comporte à gauche la lune et la fenêtre à droite. Sur la seconde les composants ont un ordre inverse.
Ainsi, on peut avoir cette explication : la lumière de la lune qui pénètre dans la pièce par la fenêtre, une image de l’éclairement intérieur, la compréhension intérieure. Comme le souligne le dictionnaire Ricci, 明 dans la pensée chinoise signifie  « Restaurer l’éclat de sa vertu naturelle ; arriver à la clair conscience de la Voie du Ciel ». Dans le taoïsme, 明 est l’illumination, la lumière qui vient du Ciel et est marque de la sainteté.
Ji Xusheng note que sous les Shang et les Zhou, les graphies avaient la fenêtre et non le soleil. Les graphies suivantes (3 et 4) avaient des éléments, similaires au champ 田 ou au soleil 日. En fait, elles étaient des variantes de le fenêtre 冏.
Plusieurs Etats sous les Royaumes Combattant penchèrent vers  日,les Qin avaient une variante avec 目, oeil (23), tout comme les Han (25). 

冏 et sa renaissance


冏 jiǒng,dont le sens d’origine est fenêtre, a une vie pleine de rebondissements, il représentait la lumière divine et est passé dans la langue japonaise avec ce premier sens. Il est peu utilisé de nos jours en japonais, comme en chinois ou presque. Il a connu une seconde vie avec une série hongkongaise dans les années 2000 qui l’a rendu célèbre sur Internet. Les traits en oblique évoquent des sourcils froncés au-dessus de la bouche. L’image renvoie à un visage désemparé. Il a pris sur les réseaux sociaux le même sens que 窘 jiǒng qui signifie gêné, embarrassé, dans l’embarras.


Ouverture

Les péripéties de 明 nous montrent qu’il faut rester ouvert dans la recherche des étymologies car la diversité des approches n’est pas rare. Comme nous l’avons vu avec d’autres caractères, les variantes peuvent être le fruit de l’imagination ou de l’inclinaison esthétique d’un scribe. Par ailleurs, la division du pays en plusieurs États sous les Royaumes Combattants a favorisé leur développement. Le premier empereur Qin Shi Huang (221-210 avant notre ère) et son ministre Li Si, ont freiné les initiatives éparses avec l’unification des caractères. A partir des Han, l’écriture aura trouvé une relative stabilité.

Articles connexes :
De la tentation du simplisme étymologique

经/經, son étymologie et son réseau

1er mars 2021

Corriger et 纠正

Un lecteur me posait une question sur les différentes possibilités de traduire corriger, j’évoquais 修改,更改. Je pensais aussi à 纠正 jiū zhèng, qui s’utilise dans le sens de corriger, rectifier, éliminer les erreurs pour apporter la correction.


Ce matin, je relisais des notes d’un passage qui montrait les erreurs multiples du classique Shuowenjiezi, tout en rappelant son importance dans l’histoire et tous ses bienfaits.  L’auteur parlait du fait de corriger les erreurs avec 纠正 : 
我们应该尽量利用已有的古文字资料来纠正、补充《说文》,使它能更好地为我们服务 =
Nous devrions utiliser autant que possible nos documents disponibles sur langue ancienne pour corriger et compléter le « Shuowen », afin qu’il puisse mieux nous servir.


Dans 纠正, il faut retenir le sens de redresser pour 纠 et pour 正 droit, correct. Le verbe met davantage l’emphase sur le fait de corriger des erreurs et de donner la version correcte.
Autres exemples : 
妈妈纠正了我作业中的错误, Maman a corrigé les erreurs de mon devoir.

这种坏习惯一定要纠正, Il faut corriger cette mauvais habitude.
老师经常给我们纠正错别字, Le professeur corrige souvent nos fautes dans les caractères.

Articles connexes :

及时,准时, et 按时 (1)

及时,准时, et 按时 (2) : 准时

28 février 2021