Pour parler chinois comme les Chinois

J’ai d’abord appris le chinois en cours avec un manuel. Quand je suis arrivé, plus tard, la première fois en Chine, j’avais l’impression d’entendre une autre langue, à la fois plus vivante et plus souple dans sa construction. Très vite, j’ai réalisé que je n’étais pas le seul dans cette situation, la plupart des étudiants constataient cet écart entre les ouvrages d’enseignement du chinois et la langue de tous les jours.
Le dernier opus de Renaud de Spens est unique car il réconcilie manuel et langue parlée, enseignement et pratique.Son œuvre est un outil indispensable pour progresser en chinois. Je regrette de ne pas avoir commencé mes études avec ce manuel.
Vite, il faut l’avoir en main !

La 4ème de couverture est très explicite :

« La plupart des manuels de mandarin proposent une langue standardisée pour l’apprentissage, qui n’est pas celle qui est réellement parlée par les Chinois dans la vie de tous les jours. Il est assumé qu’il suffit d’apprendre un lexique thématique de conversations courantes, et que l’immersion fera le reste… 
Pire, la véritable langue parlée est souvent considérée comme impropre à l’apprentissage scolaire, parce qu’elle peut utiliser des expressions familières, parfois même vulgaires, qui pourraient détourner l’étudiant de la recherche d’un style pur et soutenu. 

Ce point de vue se reflète particulièrement dans l’enseignement du chinois, car de nombreux manuels sont élaborés par des institutions de la Chine Populaire, qui tiennent à présenter un mandarin officiel au contenu sémantique sans aspérité. Pour de nombreux Chinois, il est même honteux ou impudique d’enseigner la langue de la rue à un étranger. 
Cette approche est cependant incomplète, et risque de décourager l’étudiant qui s’aperçoit qu’il a du mal à se faire comprendre dans un dialogue basique malgré un gros effort de travail. Même si l’on juge la langue parlée moins noble que la langue standard, sa maîtrise est la clef de la réussite de l’établissement de relations sociales en Chine, et un outil essentiel pour diminuer les frictions culturelles, particulièrement aiguës, qui se posent à tout étranger. 

Cette méthode classée par notices propose 130 dialogues idiomatiques dans tous les domaines de la vie réelle, y compris les plus sensibles et les plus intimes. Elle explique à la fois les spécificités linguistiques et les biais culturels, quel que soit le niveau de départ, de débutant à confirmé… »

18 septembre 2022

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :