Homme, cadavre, flèche et arc, 夷

Les États voisins des Shang sont mentionnés sur les inscriptions de l’époque, tells les  方 , les 土方 tǔ fāng et les 羌方  qiāng fāng, principalement dans la première période des écritures. 方alors  a de nombreuses significations, dont territoire. Un autre peuple, les 夷 ,  a suscité des expéditions militaires. Cet ennemi des Shang correspond aux 東夷, 淮夷 et 南夷 des documents des Zhou Occidentaux et Orientaux. Il se trouvait dans la région du Sud-Est du Shandong, aux confins du Jiangsu, du Henan et de l’Anhui. Avant le début des campagnes militaires, le roi Shang procédait à des sacrifices afin d’obtenir l’assistance et la bénédiction du « souverain du ciel  上帝 », des ancêtres et des esprits. 

人 ou 夷


La graphie pour cette tribu reste ambigüe car elle est proche de celle de l’homme :

Les commentaires ont varié, elle était rapprochée de 人 rén  ou bien de 夷 yí . C’est pourquoi, les ouvrages écrit ces cents dernières années parleront des Ren ou bien des Yi. Des paléographes modernes, tels Wang Kunpeng ou Li Xueqin préfèrent dans la plupart des cas 夷.  Les écritures, note Wang, évoquent un homme étendu ou accroupi. Elles ont été rattachées au caractère moderne 尸 shī.

La flèche arrive

Il faudra attendre la fin des Zhou Occidentaux pour voir arriver la flèche avec une corde qui l’enserre. Voir l’illustration (le cercle vert) sur le bronze 南宮橑鼎 :

Et l’arc

Sous les Han, la forme moderne  夷 avec 弓 arrive.


Sources :
商夷战争与商王朝军事机制研究, 王坤鹏

商代夷方的名号和地望, 李学勤

Shang Civilization, p. 248-259, Kwang-Chih Chang, Yale University Press, 1980.

Articles connexes :

Synthèse sur l’époque Shang

L’enfant abandonné des Zhou, 棄

22 décembre 2021

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :