货 :Qu’est-ce que la marchandise?

Famille homme 人, branche Interaction entre les hommes ( 比, 北, 背, 化, 貨, 坐). Maintenant, nous voyons 货.

Transformation de l’argent


货/貨 huò marchandise, vendre

Ce caractère apparut assez tardivement, à l’époque des Royaumes Combattants. La connaissance de 化 permet de bien comprendre la structure ( voir l’article précédent).
化 huà + 贝 bèi = transformer + cauris (argent).  La transformation de l’argent en … marchandise. Le cauris 贝 servait de monnaie dans les périodes anciennes.

货≠ 贷, 化≠ 代

Il faut faire la distinction avec 贷 dài qui signifie emprunt, prêt. La partie supérieur est différente avec 代 , qui donne le son.

Binômes

货币 huò bì monnaie
货物 huò wù marchandises

Articles connexes :

人 Homme

Quand deux hommes sont proches 比

De l’homme à mille 人 从 众 仨 千

人 从 众 de l’homme à la foule

人 et 从, homme et suivre

19 novembre 2021

2 réflexions sur « 货 :Qu’est-ce que la marchandise? »

  1. 货 j’y vois plutôt la « transformation » de la marchandise en argent. Le développement du commerce, faisant suite au troc, a été rendu possible d’abord par l’échange marchandise contre or, métaux précieux, ou autres signes monétaires. Les économistes qualifient la monnaie comme le Nième bien, celui qui peut s’échanger contre tous les autres. La monnaie c’est aussi le meilleur moyen pour fixer la valeur relative des choses ; sans la monnaie, il n’y a pas de prix. Plus tard avec l’invention de l’imprimerie, les hommes ont pu échanger à distance, et le transport de l’argent n’était plus nécessaire. On procédait par compensation de lettre de crédit ou de change.
    La conversion de marchandises contre argent est aujourd’hui encore un des fondements du commerce international. On pense à la balance commerciale et à la balance des paiements. Celui qui dispose du plus grand solde est aussi le plus puissant, économiquement parlant. Car il défend ainsi son indépendance et parfois, la soumission des autres Etats. Les grands déséquilibres monétaires, ont souvent terminés en guerres.
    Enfin pour conclure, lorsqu’il y a trop de monnaie en circulation par rapport au volume de richesses produites, le prix, exprimé en unités monétaires, n’a plus aucune signification. C’est un peu comme si dans un jeu de Monopoly, on décidait de distribuer subitement des millions à chaque joueur, et que ces derniers seraient à même de tout acheter. Très vite les joueurs quitteraient la table de jeu, car ce qui fait la valeur de la monnaie, et l’intérêt du jeu, c’est sa rareté. Rareté sans laquelle, les décisions ne sont plus vraiment des choix ou des arbitrages. Ce qui donne tout le « piquant » au jeu, et à l’économie, c’est la compétitivité, doctrine selon laquelle, chacun peut tenter sa chance, perdre ou gagner.
    Je ne sais plus qui disait que le socialisme sur un terrain de jeu, consiste à donner un ballon à chacun des joueurs, et que le communisme consistait à confisquer la montre, et donner l’heure en échange.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :