L’enfant abandonné des Zhou, 棄

L‘abandonné

Ce matin, j’ai exploré le caractère 棄/ 弃  qì , nom de l’ancêtre de la dynastie des Zhou. En effet, les Mémoires Historiques de Sima Qian rappellent sa naissance et l’origine de son nom 弃 dont la signification est abandonner .

La légende

A l’instar de la venue au monde de l’ancêtre des Shang (voir l’article ici), celle de Qi est « miraculeuse » :
( Dans la transcription de l’époque de la traduction de Chavannes 棄/ 弃  qì est transcrit K’i)
Heou tsi, (ancêtre des) Tcheou, avait pour nom personnel K’i.  Sa mère était une femme de la famille princière de T’ai, et s’appelait Kiang-yuen. Kiang-yuen était la première des épouses de l’empereur K’ou.  Kiang-yuen sortit dans la campagne ; elle vit les empreintes des pas d’un géant ; son cœur s’en réjouit et elle y prit plaisir ; elle voulut marcher sur ces traces ; quand elle marcha sur ces traces, son corps eut un frémissement comme celui d’une femme qui conçoit. Elle resta chez elle pendant toute la durée de la gestation, puis elle enfanta un fils. Estimant que c’était un malheur, elle exposa l’enfant dans une ruelle étroite ; mais les chevaux et les bœufs qui passaient l’évitaient tous et ne le foulaient pas aux pieds. Elle l’emporta et le mit au milieu de la forêt, mais justement plusieurs hommes se trouvaient dans la forêt de la montagne. Elle transporta son enfant ailleurs et l’exposa sur la glace au milieu d’un canal ; mais des oiseaux vinrent en volant pour le protéger et le soutenir avec leurs ailes. Kiang-yuen vit là un prodige ; elle recueillit donc son enfant, le nourrit et l’éleva.  Comme elle avait voulu d’abord l’abandonner, il reçut le nom de K’i ».

Deux mains, un panier, un enfant

D’où vient ce caractère ?
Sur les écritures Shang, deux mains portent un panier dans un enfant pour l’abandonner :.
De nombreuses graphies des Zhou et des Royaumes Combattants avaient l’enfant renversé . Ainsi, le sens est plus explicite.

L’écriture rappelle celle de  育 enfanter, qui contient un enfant la tête à l’envers, ici il évoque la sortie du ventre de la mère :

Sous les Qin, le caractère trouve la forme du caractère moderne (traditionnel) : . La forme simplifiée 弃 utilisée aujourd’hui et adoptée officiellement dès 1935 tira sa forme de certaines graphies  des Zhou et des Royaumes Combattants   .

Abandonner et rejeter restent

De nos jours, 棄/ 弃   a le sens d’abandonner, rejeter. 
Il a cette signification dans de nombreux binômes. Parmi les plus courants, citons: 
弃权 qì quán s’abstenir de voter
弃婴 qì yīng abandonner un enfant / bébé abandonné
放弃 fàng qì renoncer à / abandonner
抛弃 pāo qì abandonner / rejeter

Texte original

Le texte en chinois des Annales de Sima Qian :

周后稷,名棄。其母有邰氏女,曰姜原。姜原為帝嚳元妃。姜原出野,見巨人跡,心忻然說,欲踐之,踐之而身動如孕者。居期而生子,以為不祥,棄之隘巷,馬牛過者皆辟不踐;徙置之林中,適會山林多人,遷之;而棄渠中冰上,飛鳥以其翼覆薦之。姜原以為神,遂收養長之。初欲棄之,因名曰棄。

Articles connexes :

帝 et la légende de l’oiseau noir

Du vieux à l’aveugle en passant par la musique et l’espion

1er novembre 2021

Laisser un commentaire