Jarre et 易 de Yijing

Après les graphies de 陰 陽 yīn yáng sous les Shang, regardons l’écriture de 易 yì changer, facile, qu’on retrouve dans 易經 le Yijing.

D’une jarre à l’autre

Un premier type de graphie Shang montre deux mains qui transfèrent un liquide d’une jarre à une autre : . La structure a donné « naturellement » le premier sens de changer. Les mains n’ont pas été toujours été présentes sous les Shang  (illustrations 2 et 3 sur le tableau ci-dessous), même sous les Zhou (4). Deux autres types de graphies apparaîtront sous les Shang :  et . Elles sont considérées comme des simplifications de la première.L’anse à droite ou à gauche représente la jarre et les trois traits le liquide. De ce second type de graphie , viendra, après quelques péripéties, le caractère moderne 易, des Zhou occidentaux (8), à la période des Printemps et Automne (10), aux Royaumes Combattants (11), aux Qin (15), et enfin aux Han (16).

Tableau tiré de 資源,李學勤,p.852

Le terme, sur les inscriptions divinatoires, signifiait changer, donner, faire cadeau de, se calmer.

Au lézard


Sous les Han, Xu Shen expliquait ainsi la graphie qu’il connaissait : « Un lézard; le caractère figure un lézard. Les livres ésotériques disent que le caractère est formé du soleil et de la lune, représentant le yin et le yang. Autre interprétation : Le caractère dériverait de 勿 représentant les flottements des fanions, les mouvements des étendards. » Nous sommes loin des jarres!

易日

Les scribes de l’époque Shang employaient souvent la graphie dans l’expression 易日. Chen Kuang-Yu rappelle les trois interprétations de ce binôme : « (1) C’est une expression astronomique signifiant que le ciel est nuageux ; (2) Le Soleil est accordé (en réponse aux prières), ce qui signifie que le ciel s’éclaircit ; (3) La date est changée pour une autre plus propice. » (Initiation à la lecture des inscriptions sur os et carapaces de la dynastie Shang, p.91).

Des Shang aux Han

Le tableau ci-dessous permet de voir les différences entre les écritures ossécailles Shang (jiaguwen) et les bronze des diverses époques, et celles des Royaumes Combattants.

L’illustration vient de 古文字類編, 高明, page 366.

Articles connexes :

Le Yin Yang et l’oiseau

帝 et la légende de l’oiseau noir

1er novembre 2021

Laisser un commentaire