崩 De la montagne au plantage en passant par le Fils du ciel

La rencontre fréquente ces dernières semaines avec 崩 bēng m’a incité à me pencher sur son origine et son actualité.

Le Fils du ciel meurt

Le caractère, dans les livres classiques, signifie en général, décéder quand on évoque l’empereur ou le roi. Le Classique des Rites 禮記, rédigé à l’époque Zhou, avait déjà spécifié son utilisation « 天子死曰崩,Mourir pour le Fils du ciel se dit 崩» . L’historien Sima Qian, dans ses annales, signale la mort du premier roi Shang, 湯 tāng, ainsi : 湯崩.

Tradition et modernité dans les caractères?

崩, de nos jours, retrouve le sens de décéder dans les binômes 崩逝 ou 崩殂 évoquant la mort de personnes importantes. Ils sont peu utilisés. Lors de la mort des présidents taïwanais Jiang Jieshi (Chang Kaï Shek) en 1975 et de son fils Jiang Jingguo en 1978, les caractères étaient employés :

  

En Chine populaire, 逝世 (voire 去世) est employé. A la même époque, pour la disparition de Zhou Enlai, Le Quotidien du Peuple se sert de 逝世. Le terme rappelle moins la société foédale!

La montagne s’ouvre?

D’où vient ce caractère ?
崩 a vu le jour sous les Zhou. Il est composé de la montagne 山 shān et de 朋péng qui donne le son. 阝fù (plateau) sur certaines écritures se trouvait à gauche de la structure(4). 山, soit disparaissait (5), soit conservait sa place (6).

Le premier sens était : une montagne qui s’effondre. 朋 à l’origine désignait une paire de deux enfilades de cauris. L’image d’une montagne qui s’ouvre en deux n’est certainement pas étrangère au choix de ce composant constitué de deux parties identiques. Par extension de sens, s’écrouler est venu puis déchoir, tomber en disgrâce et enfin mourir. 

Ça plante, je craque!

De nos jours, 崩 se retrouve dans de nombreux binômes

崩溃 bēng kuì signifie s’écrouler / s’effondrer. Dans la langue moderne, il a également deux emplois assez fréquents. Quand l’ordinateur plante, on parle d’un plantage ou crash, un 崩溃. Dans une autre sphère, psychologique, c’est l’effondrement mental. A l’oral, dans certains contextes, on peut traduire 我崩溃 par « Je craque ».

L’écroulement de l’économie a également son 崩溃 : 经济崩溃.

Ci-dessous les principaux binômes avec 崩 :

崩塌 bēng tā s’écrouler
崩裂 bēng liè éclater / s’effriter
雪崩 xuě bēng avalanche
山崩 shān bēng glissement de terrain
地崩 glissement de terrain / éboulement

NB : Il existe de nombreux termes pour mourir, que ce soit dans la Chine ancienne ou de nos jours. J’en ai répertorié une quarantaine. Aujourd’hui, je ne vais pas m’étendre sur les caractères mortels !

Articles connexes :

24 octobre 2021

Laisser un commentaire