Tête ronde ou carrée pour 子?

La conférence du professeur Qiu Xigui 裘錫圭 , 殷周古文字中的正體和俗體 Formes populaires et standards des anciens caractères des Zhou et des Shang (Yin), est passionnante.Je ne fais pas une synthèse, je reproduis juste mes notes au fil de la lecture. Commençons avec le pinceau des Shang, les lamelles de bambou, le curieux caractère 子 et les simplifications du soleil.

Le pinceau

Les Shang utilisaient très tôt le pinceau. Les découvertes archéologiques ont mis à jour des poteries avec des motifs, des signes et des dessins.  La graphie de 聿 yù pinceau montrait une main qui tenait un pinceau :

La graphie par la suite a donné et le caractère moderne 筆
聿 + 竹 =  筆 pinceau + bambou.
笔 était l’écriture populaire et abrégé de 筆; elle a été retenue à notre époque comme caractère simplifié. 

Sous les Royaumes Combattants, de nombreux documents étaient écrits sur des lamelles de bambous appelés 簡 . Des textes attestent leur utilisation sous les Shang mais des lamelles ont disparu. Un ensemble de lamelles de bambous ou de bois ou encore de carapaces de tortues formait un 册 cè. La graphie  est très fréquente sous les Shang : .

Les traits verticaux représentent les lamelles de bambous et les formes ovales, ou   la corde qui les rassemble.

Cheng Kuang-Yu estime « qu’il est possible que les détails cérémoniels, les traités militaires ou les proclamations royales aient pris cette forme pour une présentation officielle * ». Le terme 作冊 présent à l’époque Shang, renvoyait à un nom de fonctionnaire charger de ces documents. Léon Vandermeersch pense qu’avec le peu d’informations, on « ne peut que conjecturer qu’il s’agit du préposé à une tâche consistant probablement à relier en « liasses » (冊 graphie très parlante) des pièces inscrites, à l’époque sans doute les pièces divinatoires elles-mêmes.** »

Les 册 importants étaient appelés 典冊. La graphie de 典 montre deux mains qui tiennent les documents, peut-être pour les ranger dans les archives :. De nos jours, le caractère désigne un écrit de référence, comme un dictionnaire ( voir 字典 ).

子 entre simplification

A l’origine, le caractère 子 enfant avait une tête ronde :  . Avec le pinceau, sur les écritues ossécailles, la forme est devenue carrée alors qu’elle reste arrondie sur les bronzes :. Le 子 des inscriptions divinatoires est une forme simplifiée. 

A gauche, nous avons une pièce divinatoire de la première période Shang. Entourées en vert, les écritures du caractère 子 ont une tête plus carré alors que sur l’inscription sur bronze à droite, elle est plus arrondie.

子, rameau terrestre

Quant à 子 , qui désigne le premier des rameaux terrestres, la graphie la plus fréquente est celle-ci :. En fait, c’est une version simplifiée, l’écriture standard est : . Au milieu est représentée la tête, au-dessus les cheveux et au-dessous, même si la partie est courte, le torse est évoqué.

Soleil rond ou carré

Les écritures évoluent au cours de périodes qui n’attachent pas la même importance à la ligne « officielle » . La première période de l’écriture Shang qui nous est connue (dates estimées – 1381 à -1283), par exemple montre des graphies plus éloignées du pictogramme que celles de la dernière période ( fin du XIe siècle avant notre ère). Le soleil, par exemple, affichait une forme carrée alors qu’alors à la fin de la dynastie,  les formes s’arrondissent, semblables à celles de l’astre solaire.

Première période : 

 Dernière période :

* Initiation à la lecture des inscriptions sur os et carapaces de la dynastie Shang, L’Asiathèque
** Les deux raisons de la pensée chinoise, NRF, p.58

Articles connexes :
子 et sa triple vie

Des cheveux longs et du personnage important , 長子

29 septembre 2021

Laisser un commentaire