Un roi corrigé, tout comme son grand caractère

Da Jia大甲 fait partie des souverains Shang invoqué lors de sacrifices.

Correction pour le roi

Troisième roi de la dynastie, il avait d’abord reçu une leçon du sage ministre Yi Yin. Dans un premier temps, comme le relate Le Livre des Documents 尚書 (III, IV,1), Da Jia ne voulut pas suivre les conseils de Yi lui demandant de mettre fin à ses excès  :« Le nouvel empereur ne suivit pas les conseils donnés par le premier ministre. L’empereur ne put encore se résoudre à changer de conduite.  Yi se dit en lui-même : « Sa conduite est inique ; en lui la mauvaise habitude corrompra la nature. Je ne le laisserai plus vivre dans la familiarité d’hommes vicieux. Je construirai un palais à T’oung (et l’y enfermerai), afin qu’il s’instruise auprès de (la tombe de Yang) son prédécesseur, et ne reste pas toute sa vie dans l’aveuglement. » (Traduction S. Couvreur, il préfère empereur à la place de roi pour 王).


Da Jia y resta trois ans (notons  le chiffre symbollique) :« La troisième année , le premier jour du douzième mois lunaire, Yi Yin, prenant avec lui le bonnet de cérémonie et les vêtements impériaux, alla inviter le jeune empereur à revenir, et le ramena à Pouo (sa capitale). » 

Comment s’écrit 大?

Le caractère 大 évoquait un homme vu de face. Les graphies ont peu évolué même sous les Zhou, certaines montrent des bras plus écartés ou des traits plus gros ( en raison de changements d’instruments ?) :

大 et 太, même écriture

太 tài n’avait pas d’écriture spécifique sous les Shang. La graphie de 大 embrassait le tout. Lors des dynasties suivantes, 大甲 devint 太甲, le phénomène 大 /太 existe pour d’autres rois. Le livre des documents l’appelle 太甲. Certains auteurs modernes parlent de Da Jia et d’autres de Tai Jia…
Par la suite, on a voulu relier 太 à 汰 et 泰, car des graphies anciennes sont proches.

Prière pour la pluie

Revenons à la pièce Heji 32385, une partie est une prière pour la pluie à l’adresse des rois.
雨自上甲大乙大丁大甲大庚
yǔ zì shàng jiǎ dà yǐ dà dīngdàjiǎ dà gēng
Prière pour la pluie de Shang Jia, Da Yi, Da Ding, Da Jia et Da Geng
Le caractère précédant la pluie 雨 n’est pas lisible. 求 demander devait débuter la phrase. Le texte d’origine devrait donc commencer par Demande de prière pour la pluie…
上甲, sur la pièce, est désigné  par un seule graphie simple ( non composée, voir l’article d’hier) :. Les écritures des rois sont des écritures composées ou groupées. Le phénomène est plus évident avec Da Ding . Le cercle pour 丁 se trouve en haut avec une petite taille, à côté de la graphie de 大 : .

La graphie  de 甲 dans Da Jia 大甲 n’est pas  de Shang Jia 上甲, mais une autre variante :.

Ce manque d’uniformité et cette relative liberté peuvent désarmer. Ce n’est pas une grosse épine pour lire les inscriptions de l’époque. Les écritures n’ont pas une syntaxe alambiquée, on comprend vite de quoi ou de qui on parle. Et les sujet sont regroupés autour de quelques thèmes.

La partie de la pièce 32 835 :

Articles connexes :

26 septembre 2021

Laisser un commentaire