Que font deux mains avec 共?

Revoyons les graphies Shang de 共 d’hier.

Les mains réunissent pour fournir

Les deux mains qui se rejoignent donnent l’idée de réunir, d’où les sens très fréquents à l’époque de recruter et fournir des soldats, et rassembler. 
Pour mémoire, les deux graphies principales sur les écritures ossécailles :

Fournir cinq mille hommes

L’illustration ci-dessous contient une partie de la pièce Heji 6409 avec 共 et le sens de fournir. Dans cet exemple avec quatre graphies, le nom (人 hommes) est placé avant le nombre ( 五千 cinq mille). Le sens inverse existe également, avec nombre + nom comme en chinois moderne. Le texte se lit de haut en bas et de gauche à droite.

 

Inscriptions sur bronze

Les plus anciennes inscriptions sur bronze des Shang et des Zhou gardent la même structure (1 et 2 ci-dessous) alors que celles des Royaumes Combattants se dirigent vers la forme du caractère moderne (3 et 4). La 5 correspond à une graphie stylisée.

Articles connexes :

共 et la création

Du devin Bin 賓 au millet

27 août 2021

Laisser un commentaire