Enclos sous les Shang

De nombreuses graphies sous les Shang présentent une figure en forme d’enceinte qui contient d’autres motifs. J’en ai croisé quelques-unes cette semaine. 囗 wéi est devenu une clé plus tard pour enclos, enclosure ou enceinte, à ne pas confondre avec la bouche 口 plus petite.

囿 yòu

Graphies anciennes :

Enceinte + herbes à l’intérieur, (trois ou quatre motifs selon les graphies). 
Terrain boisé entouré d’une clôture. Le terme désigna également un terrain de chasse ou un parc pour élever des animaux. Durant la période des Printemps et Automne, des inscriptions sur bronze contiennent à l’intérieur 有, qui deviendra l’élément phonique :

困 kùn


Arbre dans une enceinte. Le premier sens était seuil ; à l’entrée d’une maison avec une enceinte se trouvaient des arbres. Une idée intéressante, même si elle est moins justifiable au niveau étymologique : un arbre, dans un espace clos, a des difficultés à se développer, d’où le champ sémantique de l’embarras. 困 a également de nos jours le sens de fatigué, avoir sommeil. Pour les utilisations modernes, voir ici.

圂 huàn, hùn

Enclos + porc. Certaines graphies contenaient deux porcs.
Porcherie, enclos pour les porcs 

囚 qiú

Enceinte + homme : enfermer, mettre en prison, mort. Ce caractère est peu utilisé à notre époque. Pour prison, 监狱 , 牢 et 看守所 ( pour de la détention préventive) sont courants.

Articles connexes :

22 août 2021

Laisser un commentaire