Du panier au conditionnel avec un petit trait

构形学 et étymologie

Étudier les écritures Shang permet de mieux comprendre la structure et la formation des caractères chinois et de moins tomber dans le piège des explications ultérieures trop belles pour être vraies.  Une branche de la linguistique chinoise s’appelle la 构形学/ 構型學 (构 = structure, 形 = forme, 学 étude). Elle étudie la formation, le développement et l’évolution des caractères. Les dernières décennies ont connu l’essor de cette branche ; elle aide à rectifier les nombreuses erreurs sur l’étymologie charriées au cours des millénaires, notamment depuis l’apparition du premier dictionnaire chinois au IIe siècle, le Shuowenjiezi 說文解字de Xushen 許慎, considéré pendant longtemps comme le sacro-saint livre de l’étymologie chinoise.
Je ne vais pas revenir sur le roi 王, et sa symbolique terre-homme-ciel, qui n’existait certainement pas au début, mais qui a fait fortune plus tard, notamment à l’époque de Confucius. Aujourd’hui, je vais m’attacher au trait décoratif 飾筆 avec les indications d’un maître en la matière, Li Jian劉劍, et son ouvrage, 古文構型學.

其 peut–être

Prenons 其 qí. Dans les écritures ossécailles, il exprime le conditionnel et peut se traduire par peut-être. Il sert même au futur. En chinois classique, il est surtout un pronom personnel indiquant l’appartenance, comme son, sa, ses. A notre époque, on le retrouve dans 其他 les autres, 其中 en fait,  其实, en réalité.

Van en osier ou bambou

Les premières graphies représentent un van en bambou ou en osier :

Comme le montre Li Jian à la page 25, un trait décoratif est venu sous le van dès les bronzes Shang, puis deux pieds :

 

Trait décoratif

D’autres caractères ont connu le même phénomène :

On crée du sens ! Pourquoi pas!

 Xu Shen ne connaissait pas les écritures ossécailles. Elles dormaient dans les sols des cités des Shang disparus. Même si les inscriptions sur bronze pouvaient donner de bonnes indications, les déductions pouvaient facilement être erronées.  Les caractères ci-dessus en sont un exemple. 丌 est devenu un composant sémantique, on le distinguait dans ce type de caractère. Par ailleurs, 丌 était utilisé parfois comme simplifié de 其. 其 est le caractère d’origine de 箕jī.La page du Shuowen sur 其/箕 et 丌 :

其/箕 des Shang aux Han

Pour conclure, un tableau tiré d’un autre ouvrage (古文字類編, 高明, p. 1060) qui montre bien les évolutions du caractère en 1200-1400 ans, des Shang aux Han :

Articles connexes :


21 août 2021

Laisser un commentaire