La tête à l’envers avec les caractères !

Les lecteurs qui suivent les articles sur les écritures Shang ont bien compris que les règles d’écritures ne suivaient pas la plus grande rigueur et que les formes pour une même graphie étaient multiples. Afin de corser le menu, certains scribes renversent ou couchent les caractères. L’étudiant doit se transformer en apprenti Sherlock Holmes pour reconnaître ces amis récalcitrants. Les paléographes appellent ces écritures 倒书 – écritures renversées. Voyons quelques exemples sur des reproductions – à gauche de l’illustration : 

Le 6e des troncs célestes 己  jǐ était parfois renversé sur le côté :

La négation 不 bù se retrouvait quelques fois à l’envers :

困 est parfois couché : . (Cette initiative préfigurait peut-être un sens ultérieur, avoir sommeil. Je ne suis pas sérieux!)

 Ces 倒书 comprennent aussi d’autres phénomènes qui ont une résonance sémantique, je reviendrai sur le sujet.

Articles connexes :

Racine et négation : 不

辛 crime et souffrance

20 août 2021

Laisser un commentaire