Esprit, chasser et homme : tous avec le champ?

De nombreuses graphies Shang présentent des composants apparemment similaires. En regardant de près, on peut voir les différences. Par exemple, sur l’illustration ci-dessous, les trois écritures qui ont donné les caractères modernes 鬼 guǐ, 畋 tián, 男 nán masculin, semblent être composées avec   – dont les sens sont champ et chasser. 
Comme pour une même graphie, on peut avoir de nombreuses variantes, j’ai mis dans les trois colonnes de gauche les plus représentatives pour chacune :

鬼  grosse tête

En fait, la partie supérieure de鬼  est une grosse tête. On pensait que l’âme sortait de la fontanelle après la mort.Shuowen : « Quand un être humain « retourne » (meurt), il devient un fantôme, un revenant. Le caractère représente un être humain avec une tête de mort. Les souffles du yin du fantôme sont insidieusement nuisibles. » 鬼 désignait l’âme d’un défunt fantôme et malheur. Ses sens modernes restent proches avec revenant, diable, fantôme notamment.

畋 et 男, champ


Dans 畋 et 男, en revanche, 田 est présent. Dans 畋, il est accompagné d’un instrument pour travailler la terre ou chasser d’où ses sens de cultiver la terre et chasser. Quant à 男, la charrue à droite, voire un bras musclé, rappelle le travail de l’homme au champ, d’où les signification de masculin et homme.

Source : Une chaîne sur Bilibili consacrée aux écritures Shang et au chinois classique

Articles connexes :

Chasse et divination

狩 de la chasse à l’animal 獸

17 août 2021

Laisser un commentaire