Les six écritures sous les Shang

Suite à un mail de lecteur, je reviens sur les six écritures des caractères chinois avec les écritures ossécailles. Cinq catégories sur six sont présentes, vous pouvez vous reporter à l’article sur le sujet. La partie sur les doublets ne fait pas l’unanimité sur cette période, je ne l’aborde pas aujourd’hui.

1. Les pictogrammes

象形字 (象 = image, 形 = forme,字 = caractère), caractères qui représentent la forme extérieure ou des imitations des formes de la nature.  Dans chaque catégorie, j’insère la graphie ossécaille, le sens et le caractère moderne.
On peut diviser les pictogrammes en quatre familles :

2. Les indicateurs de chose



指事字 (指 = indiquer, 事 = chose), caractère indicateur des choses : ils expriment une idée abstraite, à la différence des pictogrammes qui « représentent » la chose désignée. Xu Shen en dénombre 125. Il en cite deux dans sa postface , 上, qui signifie notamment dessus et sur et 下, dessous et sous. Tous deux sont composés d’un trait horizontal, les deux traits du premier 上 situés au-dessus indiquent le sens, comme le second 下 avec les traits au-dessous.
Pour 刃 dans le tableau, la lame est indiquée avec la graphie de gauche du couteau et le trait sur la droite qui peut renvoyer au sang qui coule.

3. 会意字, caractère de réunion de sens.


C’est une association de deux ou plusieurs caractères et idées, qui donnent un nouveau sens. Dans les formes simples, nous avons : un arbre 木 ; deux arbres 林 = bois; trois arbres 森 forêt.

4. Caractère forme-son

形声字 (forme-son), caractère forme-son. 
Dans un premier temps, l’écriture chinoise a vu le développement de créations pictographiques simples, on les appelle 独体字. 人, homme, 月, lune 日soleil, 自 nez, en sont les émanations modernes. Ce type de graphie était majoritaire alors que les structures comportant deux éléments, l’un sémantique, l’autre phonique approchaient seulement 20% de l’ensemble. Ce sont les 形声 forme-son.

5. Emprunt

假借,Caractère emprunté, une signification a emprunté la forme graphique d’une autre signification. 来 à l’origine désignait le blé. Puis, il a signifié venir. En l’absence de fil logique dans ce processus, on qualifiera d’emprunt le phénomène. Le concept est assez controversé, car historiquement, il est difficile de prouver le passage d’un sens à l’autre dans certains cas.

Articles en relations avec le sujet :

Pictogramme et forme/son

Les six écritures

31 juillet 2021

Laisser un commentaire