Automne, tortue et tribut

L’évolution des caractères chinois recèle encore de nombre de mystères. Quand j’en rencontre un, je le mets dans la case « À creuser » en attendant une information précieuse. J’avais déjà en janvier parcouru 秋 qiū automne, des premières graphies des Shang ( écritures ossécailes et bronze) contenant une sauterelle, une tortue et finalement le feu et le céréale. La présence de la tortue restait inexpliquée. Le travail de détective à éplucher les publications spécialisées donne souvent des fruits.

Les première graphies

Regardons les premières écritures ; les cercles montrent les graphies où la présence de la tortue est évidente selon les paléographes.

Des traces dix siècles plus tard

On retrouve des traces de la tortue dans le style petite sigillaire 小篆 xiǎo zhuàn (IIIe siècle Av. J.-C.) avec la céréale et le feu sur la gauche, puis peu après avec la régulière 楷書 kǎishū qui réunit seulement la céréale et la tortue :

Le tribut et la tortue


Que vient faire la tortue ? Hua Qiang dans un article (破釋甲骨文字之六十八 : 春秋之秋) rappelle que la dynastie Shang recevait des diverses contrées du pays en tribut des tortues durant l’automne. Le rite des Zhou dans la partie « Préposé aux tortues 龜人 » en a gardé la trace : « Il s’occupe des six tortues et de leurs variétés…et les reçoit à l’automne龜人掌六龜之屬……凡取龜用秋時. » Ainsi, le caractère ne désignait pas la saison, mais une période et un fait.

La représentation du ciel et de la terre

Les Shang utilisaient les carapaces des tortues pour la divination. On considérait qu’elle révélait les secrets du ciel et de la terre. Sa symbolique reposait sur sa carapace dorsale, en forme de dôme arrondi, qui renvoyait à la voûte céleste et son ventre plat et carré à la terre. Son plastron ventral était divisé en neuf territoires, comme le royaume de Yu le Grand en neuf provinces. Elle était donc une représentation parfaite du Ciel-Terre. Elle était également symbole de longévité ( voir L’imaginaire et la symbolique dans la Chine ancienne, Maurice Louis Tournier, L’Harmattan, Paris, 1991).

Les pictogrammes de la tortue

Ci-dessous une brochette des premières graphies de la tortue, le caractère traditionnel 龜 est resté assez proche de ces pictogrammes, à la différence du simplifié 龟 guī :

Articles sur le même sujet :

D’où vient l’automne 秋, qiū?

沉, eau, immerger et animal

Le roi et la divination


28 juillet 2021

Laisser un commentaire