沉, eau, immerger et animal



En avançant dans la lecture des écritures ossécailles, j’ai enfin abordé l’origine du caractère 沉/沈 chén couler, sombrer, lourd.

La première graphie désignait un sacrifice aux esprits de l’eau consistant à immerger et offrir un animal dans un fleuve ou dans un lac. 
La graphie était composée de l’eau ( ou de deux rives d’un fleuve)  et d’un animal .

Un boeuf 牛

Une chèvre 羊
Ou encore une chèvre ou un bœuf enfermé   . 牢 avait le sens de bovin d’enclos destiné à être victime lors d’un sacrifice.

Le bœuf pouvait être représenté à l’envers avec les cornes et la tête vers le bas  

La graphie de 沉 désignait donc le sacrifice pour les esprits de l’eau avec un animal, quel que soit l’animal immolé. La pièce 16191 Heji pose une question sur le sacrifice :
貞 沈十羊十豶 zhēn chén shí yáng shí fén?Divination : faut-il sacrifier dix chèvres et dix porcs châtrés ?
La reproduction de l’inscription à gauche est très claire. On voit que 沈 contient la chèvre. A droite, l’illustration contient les caractères modernes correspondants. A l’époque, un trait vertical désignait dix alors que le caractère moderne 十 ressemble à une croix.

Plus d’un millénaire après son apparition, sous les Han, l’écriture a perdu sa structure d’origine pour donner le caractère moderne 沉, qui n’a gardé que l’eau 氵 à gauche. Par extension de sens, les significations de couler, sombrer sont arrivés.

Articles sur les écritures sur les carapaces de tortues et les os de bovidés :

Le roi et la divination

On coupe les têtes?

Pleuvra-t-il?



26 juillet 2021

Une réflexion sur «  沉, eau, immerger et animal »

  1. La forme moderne est bien éloignée, c’est vrai qu’on ne sacrifie plus dans les fleuves!
    Vos éclairages sont passionnants!

Laisser un commentaire