發憤忘食 Etudier avec une telle ardeur qu’on oublie de manger

Entretiens de Confucius VII, 18

葉公問孔子於子路,子路不對。yè gōng wèn kǒngzǐ yú zilù, zilù bùduì. 
葉 se lit shè
公 prince
葉公問孔子於子路 La préposition  於 porte sur la personne à qui on s’adresse 子路Littéralement : Le prince de She interroge Zi Lu sur la personne de Confucius, mais il ne répondit pas.
對 : répondre
Couvreur : Le prince de Che ayant interrogé Tzeu lou sur la personne de Confucius, Tzeu lou ne répondit pas. 
Lévi : Le gouverneur de Cheu ayant demandé à Tseulou quelle sorte d’homme était son maître, celui-ci resta coi.

子曰:女奚不曰:‘其爲人也,發憤忘食,樂以忘憂,不知老之將至云爾
zǐ yuē:“nǚ xī bù yuē:‘qí wèi rén yě, fāfèn wàng shí, lè yǐ wàng yōu, bùzhī lǎo zhī jiàng zhì yún ěr
女 pour 汝 tu. Il faudrait écrire 汝, mais  女 est parfois employé
奚 pronom interrogatif, que, quoi ; pourquoi
其 Pronom personnel, 3è personne
爲 en tant que
憤 rage


發憤忘食 (发愤忘食) est devenu chengyu signifiant Etudier avec une telle ardeur qu’on oublier de manger ou bien être plein d’ardeur
將 sur le point
至 arriver
老之將至 , chengyu équivalent de vieillesse
云 ainsi
爾 marque l’interrogation ?
Couvreur : Le Maître dit : « Pourquoi n’as-tu pas répondu : C’est un homme qui s’applique avec une telle ardeur qu’il oublie de manger, éprouve une telle joie qu’il oublie tous soucis ; et ne sent pas venir la vieillesse ? »
Lévi : Tu aurais dû lui dire : « C’est un homme à qui la rage fait oublier de manger et la musique les soucis, tant et si bien que le voici parvenu au seuil de la vieillesse sans même s’en être rendu compte. »

Articles connexes :

Tigre et renard

刻舟求剑 Changement de circonstances

5 mai 2021

Laisser un commentaire