Quand vous voyez un homme sage, pensez à l’égaler en vertu

見賢思齊焉,見不賢而内自省也 jiàn xián sī qí yān, jiàn bù xián ér nèi zìxǐng yě
Simplifié : 见贤思齐焉,见不贤而内自省也
Couvreur : « Quand vous voyez un homme sage, pensez à l’égaler en vertu. Quand vous voyez un homme dépourvu de sagesse, examinez-vous vous-même. »
Lévi : « En contact avec un homme supérieur, je cherche à lui ressembler ; un homme vil, je fais retour sur moi-même. »
Comme le sujet est omis, le traducteur a une certaine liberté, Couvreur préfère vous et Lévi je.

賢 sage, Lévi traduit par homme supérieur et 不賢 homme vil
思 penser, voir l’étymologie du caractère ici.
齊 égal
焉 pronom, remplace 賢
内 intérieur
自 soi-même (voir l’article)
省, nous avons déjà vu ce caractère ici : 省 se prononce xǐng examiner, vérifier. C’est l’équivalent moderne d’introspection 反省, fǎn xǐng. Nous retrouvons le thème du perfectionnement, de la constante recherche d’amélioration de sa conduite. Confucius incite non seulement à s’inspirer des sages, mais aussi des « non-sages » afin de voir par exemple si nous n’avons pas les mêmes lacunes en effectuant un examen intérieur de soi-même 内自省.
La construction 而…也  combine une condition avant 而 (見不賢, quand vous voyez un homme dépourvu de sagesse), qui permet la seconde partie de la phrase (内自省也, examinez-vous vous-même).

Cette citation a été condensée en quatre caractères pour donner un chengyu 思齊見賢 (simplifié 思齐见贤) jiàn xián sī qí qu’on peut également résumer par : apprendre des personnes vertueuses, voire apprendre des meilleurs.

Articles connexes :

27 avril 2021

Laisser un commentaire