Après le je, tu (vous)

Chinois classique

Nous avons vu différentes manières d’exprimer je en chinois classique. Aujourd’hui, passons à la 2è personne tu, qu’on traduira parfois par vous de politesse en français.

汝 爾

汝 rǔ et  爾/尔 ěr sont souvent employés sans nuance spéciale :
命汝典樂 mìng rǔ diǎn lè, Je vous charge de diriger la musique. 
豆不爾思 dòu bù ěr sī, comment ne penserais-je pas à vous ?

Pour exprimer du respect, on peut utiliser d’autres termes comme 子 zǐ.


Durant la Période des Printemps et Automne, un ministre qui s’adresse à son souverain 君 jūn, utilisera 君 . Nous avons rencontré plusieurs fois cette situation dans le Zuo Zhuan, 君將不堪, Prince, vous ne supporterez pas cette infraction.

王 大王

Par la suite,à partir des Royaumes Combattants, on emploiera 大王 dà wang et 王 wáng. 

陛下

Pour s’adresser à l’Empereur, 陛下 bì xià était de mise. 陛 signifie escalier et 陛下, celui au pied duquel je suis, ce qui donne « Votre Majesté ».

Entre amis, on pouvait s’appeler par l’un des prénoms, le 字. On avait un prénom à la naissance, 名, donné par les parents et un prénom 字, que les jeunes filles avaient à l’âge de quinze ans et les garçons à vingt. Dans ce prénom, le sexe pouvait être indiqué, tout comme le rang dans la fratrie (aîné, cadet, benjamin…). Le choix du 字 est assez complexe et il mériterait tout un article, il est prévu.

先生 

Envers un  homme plus âgé, on pourra employer 先生 xiān sheng, le monsieur du chinois moderne.

Articles connexes :

10 avril 2021

Laisser un commentaire