將, le futur et beaucoup

Nous avons rencontré hier 將/将 jiāng : 公曰 :無庸,將自及 gōng yuē: wúyōng, jiāng zì jí, Le prince reprit, ça ne sert à rien, il va à la rencontre des malheurs. Ici, en chinois classique, il est la marque du futur proche. Il a de nombreux sens dans les langues classique et moderne. Aujourd’hui, nous allons d’abord regarder les anciens sens.

Les explications sur les premières graphies sont partagées.

Une main qui prend un morceau de viande à droite de la graphie et l’élément de gauche 爿donne le son, d’où le premier sens, prendre.

D’autres voient dans une autre graphie ancienne (sur la droite de l’illustration) une table et un morceau de viande :

On peut distinguer les cinq significations les plus fréquentes :

Aider, coopérer :  補過將美 Réparer le mal et aider à faire le bien

Diriger, être à la tête : 將數百之眾 Être à la tête de quelques centaines d’hommes

Général : 王侯將相寧有種乎? Quand on a été roi ou marquis, général ou conseiller d’État, à quoi sert d’avoir une postérité ?
將 désigne également un pièce d’échecs chinois ( qui a des similarités avec le roi des échecs dits occidentaux).

Futur proche, bientôt, sur le point de :
將人門 Il est sur le point d’entrer à la porte 
吾將仕也 Je vais exercer une charge
將二十年 Il y aura bientôt vingt ans

Avoir l’intention de, vouloir
不識舜不知象之將殺己與 Je ne sais si Shang ignorait que Xiang eût voulu lui donner la mort
余將告於蒞事者 Je veux dire au plus haut fonctionnaire de s’occuper de cette affaire

Nous verrons dans un prochain article comment la langue moderne traite ce caractère.

Articles connexes :

7 avril 2021

Laisser un commentaire