开/開 ouvrir et cie

Battants, porte, mains

Aujourd’hui, nous revisitons un caractère très utilisé, qui a de multiples sens : 开. Les premières graphies de 开 kāi, ouvrir,  montrent deux battants de porte fermés qu’essaient d’ouvrir deux mains :. Il est classé dans la catégorie association de sens 会意, voir l’article sur les six écritures. Le caractère traditionnel 開 a gardé une partie de la structure, le simplifié 开 beaucoup moins, la porte a disparu.

Ouvrir, ouvert

Ce premier sens d’ouvrir se trouve dans le Laozi, XXVII : « 善闭无关健而不可开  celui qui sait fermer ne se sert point de verrou, et il est impossible d’ouvrir ». Une expression à quatre caractères l’a utilisé très tôt : 开卷有益 kāi juàn yǒu yì, ouvrir un livre est profitable.
Par extension de sens, 开 a rejoint le terrain du figuré pour qualifier une attitude ouverte, épanouie.
Un autre chengyu  成语 résonne de cette connotation : 眉开眼笑 méi kāi yǎn xiào (expr. idiom.) les sourcils levés de joie, les yeux rieurs / rayonnant de joie / tout sourire. 眉开 veut dire  les sourcils sont ouverts; en d’autres termes on montre ses sourcils, on est ouvert aux autres, agréable et souriant.

Commencer, accès

L’extension a poursuivi son chemin avec créer, commencer, fonder, puis ouvrir accès. Li Bai l’emploiera ainsi dans son poème « En regardant la montagne Tianmen, 望天门山 ». Le fil de l’histoire permettra à 开  de développer ses sens tout en restant aux frontières de son champ sémantique initial comme démarrer, tenir, organiser puis en s’éloignant avec conduire et même écrire et bouillir.

Chinois ancien

Pour ceux qui aiment le chinois ancien, les définitions de 开 dans le dictionnaire Couvreur :

Si vous préférez le chinois, l’ explication dans l’ouvrage de Li Xueqin 李学勤, 字源, sur 开 ci-dessous. Voir aussi de 王力, 古汉语字典.

Articles connexes :

La famille de Monsieur 当

经/經, son étymologie et son réseau

19 mars 2021

Laisser un commentaire