L’élément sémantique se promène

De nombreux caractères forme-son ont connu deux ou plusieurs éléments sémantiques. 鸟 oiseau et 隹 oiseau à queue courte ont pris parfois chacun la place de l’autre. Certains caractères avaient cette clé 豸( qui à l’origine désignait des carnassiers) , puis celle du chien 犬 : 犴/ 豻 àn (chien sauvage, ancien sens) ; d’autres sont passés de l’un à l’autre comme  獾/貛 huān, blaireau. Le changement de clés suit aussi les évolutions techniques. 砲, pào, qu’on traduit par canon, désignait en fait une baliste, cousine de la catapulte. Quand la poudre à canon est venue aider les canons, la clé du feu 火 est venue prendre lentement la place de la pierre 石 : 炮. Certains caractères ont vu quatre, voire cinq éléments sémantiques les visiter.

Depuis le début d’un système d’écriture développé XII-XIIIE siècle avant notre ère jusqu’à l’uniformisation ( partielle) effectuée par Li Si 李斯, Premier ministre (-221 à -208) de l’ empereur Qin Shihuang, les écritures chinoises avaient peu de stabilité. Le phénomène de changement d’élément sémantique est un exemple parmi d’autres.

Articles connexes :

12 mars 2021

Laisser un commentaire