Structure d’un caractère chinois, élément abrégé

A la suite de l’article sur les six écritures des caractères, nous avons commencé à examiner les catégories de caractères définies par le paléographe Qiu Xigui, les idéogrammes et les caractères forme/son. Aujourd’hui nous abordons la question des parties phonétiques simplifiées dans un caractère. Le linguiste shanghaïen écarte les interprétations erronées du Shuowenjiezi 说文解字 et tente de donner des vues plus claires sur le sujet. Afin de ne pas rentrer dans des développements trop complexes sur des caractères rares, je ne mentionne que les point les plus importants. Ces simplifications sont le fait de plusieurs facteurs, prenons les trois premiers.

1. Simplification d’une partie qui occupe beaucoup d’espace

La partie supérieure phonétique de 袭/襲  était assez complexe à l’origine : De deux dragons, elle est passée à un seul dans le caractère moderne : 龙 ( traditionnel 龍).

袭 xí, attaquer, ensemble de vêtements.

2. Partie phonétique abrégée

L’espace libéré permet d’ajouter un élément sémantique. Les premières graphies de 夜 étaient composés  de 夕( soir, nuit) et  亦 yì (élément phonétique abrégé) .

Qiu ne partage pas cette vue du Shuowen.
Le caractère moderne 夜 est formé de trois éléments actuellement :亠 tóu , 亻rén, et夕 xī.

3 . Éléménts sémantique et phonétique partagent le même trait.

Le Guangyun 广韵 (Dictionnaire des rimes chinoises) relève que 桌 zhuō, table, bureau est l’ancienne écriture de 卓 zhuó, remarquable, extraordinaire (sens ancien élevé). Tous deux doivent venir de la même graphie : .

De ce point de vue,  桌 a un élément sémantique 木 mù, bois, qui partage des traits avec l’élément phonétique 卓.

Qiu note que le Shuowen a classé des parties dans abbréviation de son alors que l’étude rigoureuse de l’évolution des caractères contredit cette assertion pour une partie des caractères traités. Je reviendrai dans le futur sur ce sujet.

Articles connexes :

Idéogrammes chinois

Les caractères forme/son 形声 en chinois

Les six écritures

11 mars 2021

Laisser un commentaire