Blé, entrepôt et avare 啬

啬, sè, signifie avare, on le retrouve surtout dans le binôme 吝啬, lìn sè, avare. Pendant longtemps, j’ai hésité dans le tracé du caractère. Après avoir compris son origine, je n’ai plus oublié sa structure, même si la tournure moderne est éloignée de celle de l’époque Shang.

Blé

Les chercheurs rapprochent ce caractère des graphies anciennes contenant le blé (comme 来, lái, venir ou 麦, mài, blé). Dans mon édition du Shuowen, les caractères figurent sur la même page :

Bâtiment

啬 se retrouve également avec les écritures reliées à un couvercle (un toit) 亠 tóu (高 gāo, élevé, 京 jīng, capitale). Pourquoi ? Les premières graphies évoquaient le blé qui était entreposé dans un bâtiment , sens d’origine.

Frugalité

Ensuite, elles désignaient l‘entrepôt lui-même. Comment est-on passé au sens d’avare ? Le paysan comptait ses grains avec rigueur et méticulosité et évitait le gaspillage. Le caractère a connu d’autre sens, moissonner, être très attaché à, vie frugale (taoïsme) et obstrué.
啬 se retrouve également dans 墙/牆 (traditionnel) qiáng, mur.

Des Shang aux Han

Évolution de l’écriture, de l’époque Shang (1 à 3) à la dynastie Han (15,16) :

Articles connexes :

De la tentation du simplisme étymologique

Variation autour du cheval et du centre, 馬/中

25 février 2021

Laisser un commentaire