Origine et fin en chinois

 元, yuán, (origine, premier, commencement) et 完 , wán (achever, finir, complet, entier) ont des graphies proches, puisque 完 est composé de 元 et du toit 宀. Nous nous sommes arrêtés sur l’étymologie du premier ici. Les premières graphies évoquaient une tête. L’explication donnée par Xu Shen, dans le Shuowenjiezi, laisse assez perplexe, comme une bonne partie de ses commentaires. 宀 est l’élément sémantique et 元, la partie phonique. Toute la tradition des commentaires a repris cet argument sans ciller pendant près de vingt siècles. La signification des deux caractères devrait quand même réveiller des signaux. L’un est dans le commencement et l’autre dans la fin. Un début d’une période ne signe-t-elle pas la fin d’ une autre période ? 

commencement et fin en chine

Je suis en train de lire une thèse qui apporte de l’eau au moulin de ces « excuses » non-phonétiques,  Études d’étymologie graphique chinoise à la lumière de données comparatives (Paris, 1997). Chrystelle Maréchal réétudie l’étymologie de certains idéo-pictogrammes et pense que bon nombre d’étymologies sont fausses en raison du préjugé phonétique. On attribue une valeur phonétique à un composant sans tenir compte de la valeur sémantique. Afin d’élargir le spectre des réflexions, l’auteur compare les origines des caractères avec l’étymologie d’autres civilisations. 

Pour 完 , wán, achever, elle note que « achever », qui vient de l’ancien français a chief, est en rapport avec la tête. Chief au Xe siècle signifiait chef, celui qui est à la tête. Chef vient de caput « tête » par l’intermédiaire du latin vulgaire * capum « extrémité ». Benveniste précise dans Le vocabulaire des institutions indo-européennes  : “achever, c’est mener à chef. Ce chef est bien la tête, mais entendue comme terme ultime du mouvement, d’où le sens de mener à son terme, à son extrémité. Or la tête en grec, que ce soit kephale ou kara, ne suscite que les métaphores inverses, celles du point initial, de la source d’origine”. Dans certaines langues indo-européennes tête et fin sont liées. Dans les langues celtiques, on retrouve cette particularité, penn en breton signifie tête et bout ; en gallois, pen tête et fin, même chose avec cenn en irlandais. En italien on retrouve le capo ( latin caput) dans capo d’anno, jour de l’an, comme on retrouve 元 dans 元旦,qui a le même sens.

 

Ces considérations indiquent la piste du cercle où commencement et fin se rejoignent comme 元 et 完. Il faut certainement creuser dans ce sens. 
On est assez déçus quand on lit une partie des étymologies de Xu Shen, beaucoup de composants sont appelés uniquement phoniques alors que le bon sens voit un aspect sémantique.  Certes, Xu Shen ne connaissait pas les écritures ossécailles qui dormaient depuis de nombreux siècles avant leur découverte à la fin du XIXe siècle. Heureusement, les spécialistes chinois actuels corrigent petit à petit ces travers.

Articles connexes :

La tête, le premier principe et le commencement, 元/兀

La femme et le balai?

Le centre 中, c’est beaucoup de choses

14 janvier 2020

Laisser un commentaire