La femme et le balai?



Les termes pour désigner l’épouse en chinois sont nombreux, en voici une brochette 妻子 qīzi, 夫人 fūrén, 爱人 àirén, 老婆 lǎopó, 太太  tàitài et  媳妇儿 xí fu er.妇, en traditionnel  婦, a une étymologie acceptée assez intrigante.  Le caractère avait aussi le sens d’épouse royale. A la suite de Xu Shen au 1e siècle, on pense qu’il représente une femme avec un balai qui nettoie la demeure. La partie de gauche en haut est considérée comme un balai : . L’auteur du Shuowenjiezi, Xu Shen, a vécu sous la dynastie Han, qui a enregistré un recul du statut de la femme. La langue est le reflet de certaines valeurs certes, mais l’étymologie doit-elle se soumettre aux courants d’une époque et réduire la femme à la tâche ménagère et au balai? 
Dans une étude « Le roi et moi ou le rôle motivateur des objets manufacturés dans la formations des idéo-pictogrammes chinois », Shun-chiu Yau s’étonne que le censé balai est toujours présenté vers le haut sur les premières graphies. Il pense que la graphie devait représenter « une sorte de flabellum, l’attribut décoratif d’une reine ou d’une favorite royale. « Cet attribut ressemble à l’éventail de plumes 羽扇 ou 宫扇 à longue poignée du théâtre chinois, que l’on tient dressé derrière une dame de cour, la graphie peut être perçue comme un symbole royal ». La découverte en 1976 de la tombe de Fu Hao 婦好 , l’épouse favorite de Wu Ding, roi du milieu du XIIIè siècle Av. J.-C., apporte des arguments avec la mention de son nom sur 109 des bronzes exhumés. Le motif est placé au-dessus du nom et même détaché et semble être l’emblème du nom.

Cette reine n’était pas une simple favorite, elle mena des campagnes militaires et avait un rôle important dans les rituels, les oracles et les sacrifices. Il est étonnant qu’une personne d’un statut social aussi élevé ait pu avoir pour emblème un balai. Par ailleurs, le chercheur rappelle qu’il est néfaste dans la tradition chinoise de poser un balai brosse en l’air.

Articles connexes :

Multiplicité des graphies sous les Shang

La simplification des caractères, des Shang à aujourd’hui

12 janvier 2021

Laisser un commentaire