Variation autour du cheval et du centre, 馬/中

Il est aventureux d’avoir des jugements péremptoires sur l’origine de certains caractères tant les zones d’ombres demeurent sur les premiers siècles de leurs histoires. Les multiples graphies, plusieurs centaines très différentes pour certains, comme le cheval, déroutent. Par ailleurs, les périodes d’instabilité politique ont entraîné l’instabilité de l’écriture.

Les premières graphies à partir du XIVe siècle avant l’ère chrétienne

La disparition de l’horizon intellectuel de l’écriture ossécaille durant plus de vingt siècles et sa redécouverte progressive depuis 1899 ne permettent pas encore d’avoir une vision claire et sûre de l’origine de tous les caractères chinois. Par ailleurs, les découvertes récentes de sites archéologiques sur le territoire chinois apportent de plus amples connaissances, mais elles laissent supposer que de nombreuses clés ne sont pas encore à jour. La prudence devrait donc s’imposer sur une bonne partie des graphies en notre possession. Par ailleurs, chaque devin qui interprétait les fractures sur os ou carapaces, pouvait avoir son propre style d’écriture et le même caractère présenter des graphies différentes à une même époque.

Etat de Qin Yan Chu Jin en Chine

 Les Royaumes Combattants


La période la plus confuse pour les caractères chinois est une ère très mouvementée de l’histoire, Les Royaumes Combattants. Du Ve siècle Av. J.-C. à -221 Av. J.-C., le territoire était divisé en royaumes rivaux qui se faisaient la guerre et chacun avait son système d’écriture. 李学勤 Li Xueqin dans « 战国题铭概述, Aperçu sur les inscriptions des Royaumes Combattants » distingue cinq systèmes d’écritures dominants de cinq royaumes, Qi 齊, Yan 燕, Jin 晉, Chu, 楚 et Qin秦 ( de gauche à droite sur le tableau ci-dessous).

 中马 馬caractères chinois anciens

Sur la seconde ligne, on peut voir l’écriture de mǎ 马/馬, cheval, dans les cinq territoires et sur la dernière zhōng, 中, centre, milieu. La plupart présente de grandes différences.  On remarquera que les écritures de la dernières colonne, celles de l’Etat de Qin, se rapproche davantage des caractères actuels, le 馬 en traditionnel et 中.

Qin a accru son influence au fil des siècles et annexé tous ses rivaux pour fonder l’Empire chinois en -221 Av. J-C. Par la suite, le premier empereur de Chine, Qinshihuang a chargé son ministre Li Si de mettre dans l’ordre dans les caractères en unifiant l’écriture, tout au moins une partie, près de 3 000 caractères (L’autre part des caractères resta néanmoins dans le flou quelques décennies). Il prit pour modèle les écritures de l’Etat de Qin pour 馬 et 中 et bien d’autres.

Articles connexes :

中 :centre et harmonie

中 et les drapeaux

中, c’est juste aussi

D’où vient « Empire du Milieu » ?

Clé coeur 心

Clé enfant 子

Clé flèche 矢

Clé maladie 疒

Clé oeil 目

Clé oreille 耳

Clé 巳

Thème 青

Testez votre niveau avec un quizz

12 novembre 2020

Laisser un commentaire