Les commandes passent de l’Inde vers la Chine

« First in, first out » . La Chine, première entrée dans l’épidémie, première sortie, renverse la vapeur après un début d’année difficile. 

De l’Inde vers la Chine


L’épisode des commandes d’Inde est un exemple.  En effet, depuis septembre, de nombreuses entreprises textiles d’exportation en Inde ne peuvent garantir leur livraison en raison de l’épidémie. De nombreuses commandes ont été transférées en Chine pour y être produites. L’Inde compte plus de sept millions de cas avérés et plus de 100 000 morts. Plusieurs grandes usines chinoises ont ainsi leurs carnets de commande remplis jusqu’en mai 2021.  

Le prix du coton s’envole

Depuis la reprise après la fête nationale, en seulement sept jours, les contrats à terme du coton ont augmenté de 16 %. Le prix du contrat principal 2101 atteint 15 305 yuans, un nouveau sommet depuis le début d’année :

indice du coton textile chine

Le marché haussier s’explique par une hausse soudaine de la demande et un probable hiver froid cette année. L’indice du textile et de l’habillement de Shen Wan affiche un gain de 11,55% depuis la fin des fêtes nationales.
La progression est également alimentée par des commandes habituelles pour la fin d’année passées en avance afin de prévenir les éventuelles difficultés liées à l’épidémie.

Bouchées doubles

Pendant ces vacances, les usines textiles ont effectué des heures supplémentaires pour enregistrer et traiter les commandes. Certaines usines ont même travaillé le premier octobre, jour férié. La société Henggang dans le Zhejiang a reçu une commande de nappes de Zara représentant 60% de son chiffre d’affaires annuel, dont la production était prévue en Inde. D’autres entreprises dans diverses provinces, du Shandong à Canton, en passant par le Jiangsu ou le Zhejiang connaissent le même phénomène.

Effet de rattrapage

Le centre de recherches d’Alibaba montre qu’à partir du mois de mai le nombre de commandes de tissus et de matières premières textiles en Chine a doublé et celles dans l’industrie de l’habillement a triplé par rapport à l’année dernière à la même époque.  Il faut compter sur l’effet de rattrapage des mois précédents.

Une performance « harmonieuse »?

Au mois d’août, les exportations de vêtements ont atteint 16,21 milliards de dollars, soit une hausse de 3,2 % par rapport à l’année précédente, ce qui représente la première croissance mensuelle positive de l’année.
Au cours des trois premiers trimestres en Chine, selon les données officielles, le textile, l’habillement et les sept autres catégories de produits à forte intensité de main-d’œuvre, ont exporté 2,59 mille milliards de yuans, soit une augmentation de 5,4 %, ce qui représente 20,4% du total des exportations. 828,78 milliards de yuans de masques ont été exportés, soit une augmentation de 37,5 % .
Les témoignages de terrain et les propos recueillis par des journalistes du site 第一财经 n’ont pas exactement le même son de cloche que les données officielles. Les connaisseurs savent que ce type de chiffres est parfois sujet à caution. Avec le ralenti et l’arrêt de certaines régions de début d’année, pour l’industrie textile, sur l’ensemble de l’année, la situation n’est pas encore positive, les entreprises qui enregistrent des volumes équivalents à 60-70% des commandes de l’an dernier s’estiment heureuses, mais dans l’ensemble, les chiffres sont autour de 50%.

Quant à l’Inde, le secteur est important. En 2019, le marché indien du textile et de l’habillement représentait environ 250 milliards de dollars. Il est le premier producteur mondial de coton de jute et le deuxième de soie, avec 22 % de la capacité de production mondiale de fil. L’industrie du textile et de l’habillement est également l’une des principales sources de devises étrangères, représentant 15 % du total des recettes d’exportation de l’Inde.
La gestion drastique de l’épidémie à partir du 23 janvier a permis à la Chine d’en sortir mieux et plus vite. Actuellement, elle récolte les commandes de pays en difficulté, comme l’Inde et continuera certainement de bénéficier du retour à la normale à l’intérieur du pays alors que de nombreux pays ne voient le bout du tunnel. Encore combien de temps?

Articles connexes :

Inde et Chine, rélfexions

Chine-Inde, où aller?

Articles sur l’économie

Sources :

印度纺织订单转移至中国 工厂国庆加班赶进度

印度天量订单转移到中国,国运迎来大转机?

21 octobre 2020

Publié le Catégories Economie

Laisser un commentaire