Une nouvelle industrie en forme et deux villes qui montent, Chengdu et Chongqing

La transformation de l’économie chinoise redistribue une partie des cartes, les villes qui restent sur des anciens modèles de développement « regardent le train passer », tandis que d’autres saisissent la modernité. Face à l’écart qui se creuse entre le Nord et le Sud et l’Est et l’Ouest, une région casse les catégories et sort du lot : le pôle urbain Chengdu-Chongqing.
Le centre de recherche du groupe Meituan, dans une étude sur « les nouvelles industries et professions au sein du secteur des services de la vie classe les trente meilleures villes entre trois échelons : 1.  Premier échelon 2. Groupe à fort potentiel 3. Villes à potentiel. La capitale du Sichuan, Chengdu, et Chongqing ont cassé les classifications habituelles en s’insérant aux avant-postes avec les villes de première catégorie, Pékin, Shanghai, Shenzhen et Canton.

Classement :
Nouvelles professions en chine classement des villes

Meituan est spécialisée dans la vente en ligne liée à la restauration. Le terme « industrie des services de la vie 生活服务业 » comprend notamment les services liés à l’alimentation, la restauration, le logement, les soins esthétiques, la médecine esthétique, la coiffure, le bien-être, les réparations, la gestion d’appartements, le recyclage, la photographie, le stylisme personnel. Quelles sont les nouvelles professions de cette industrie ?

Chengdu et Chongqing à l’avant-garde ?

La capacité d’une ville à être un leader dans les nouvelles tendances est inévitablement liée à une économie dynamique et à un environnement ouvert. Par ailleurs, Chengdu et Chongqing affichent également une compétitivité unique, la première est surnommée la capitale de la médecine esthétique. L’industrie des services de la vie a formé un groupe de nouvelles industries. L’épidémie a accéléré la pénétration de la numérisation dans le domaine des services de la vie, tels que les plats à emporter, les achats groupés, les ventes flash, la réservation de voitures en ligne et d’autres services pour former une « nouvelle infrastructure numérique » au service de la vie des résidents.
Les habitants de Chengdu et de Chongqing ont toujours été des consommateurs plus aventureux, et ils sont à la recherche de nouvelles expériences en matière de nourriture, de boisson et de divertissement. Le marché a senti le vent, les capitaux et les talents ont rapidement afflué, le service est devenu le principal champ de bataille. De nouveaux formats d’entreprises ont commencé à émerger.

 Attraction de la région

Chengdu et Chongqing sont classées troisième et cinquième en Chine en termes de nombre d’employés dans les nouvelles professions du secteur des services de la vie. Le pôle Chengdu-Chongqing, grâce à des mesures ciblées et un cadre de vie, a attiré un grand nombre de jeunes employés. Au cours des cinq dernières années, Chengdu et Chongqing ont enregistré ensemble un solde migratoire positif de près de 500 000 personnes chaque année. Ce n’est pas un hasard si Chengdu et Chongqing se trouvent dans le peloton de tête.

Sichuan chongqing chengdu

Tendances

Le PIB par habitant de la Chine doit dépasser le seuil des 10 000 dollars pour éviter de tomber dans le piège des revenus moyens. La première tendance est de remplacer la dépendance des investissements et des ressources en s’appuyant sur la consommation et l’innovation scientifique et technologique.La seconde est de se conformer à la vague de transformation numérique et de saisir un nouvel élan. L’épidémie a entraîné des changements révolutionnaires dans le secteur des services aux consommateurs : la vente au détail en ligne, l’éducation et le divertissement en ligne progressent rapidement. De nouveaux modèles, tels que les services sans contact, apparaissent, montrant une grande résilience économique.
Les décideurs politiques ont compris que l’industrie des services devrait s’appuyer sur les plates-formes numériques. Au cours des deux derniers mois, le gouvernement central a publié deux documents sur l’accélération de la numérisation de la société et le soutien à apporter.
Chengdu-Chongqing a une place privilégiée. Dans le cadre du développement de l’Ouest 2.0,  elles se trouvent au coeur de la stratégie nationale afin de promouvoir le quatrième cercle des villes chinoises. Dans le cadre de la stratégie des double cycles, local et international, les deux cités sont les rares villes de l’intérieur qui enregistrent un décollage de son économie.

Le nouveau précurseur de la concurrence urbaine

Parmi les villes du nouveau format, les villes de Chengdu et Chongqing sont des exemples typiques axés sur l’expérience.
Il existe une autre catégorie, celle des villes de nouvelles industries axées sur la technologie.  Shenzhen, la ville de l’économie numérique, est la capitale de l’innovation technologique de la Chine. Ces deux types de villes ont un point commun : elles sont plus attrayantes pour les nouveaux professionnels. Shenzhen se classe troisième sur la liste,  la deuxième en termes de nombre de nouveaux employés. La concurrence entre les villes autour de nouvelles professions ne peut que s’intensifier.

Nouvelles carrières

La plupart des nouveaux emplois sont créés grâce à une combinaison de l’Internet et du hors ligne. Rien que sur la plateforme Meituan, il existe plus de 70 types de nouvelles professions. Pendant l’épidémie, « le chef d’achat en groupe du quartier » a vu le jour. Les niches génèrent des professions rares, : décorateur takagiste (jeu en version live), costumier style Chine traditionnelle, photographe animalier, chef des opérations numériques, organisateur de repas dans des restaurants à thème, conseiller et vendeur de produits de la campagne, organisateur pour des déplacements sur mesure professionnels ou touristiques.
Les nouvelles professions exigent une compétence essentielle en matière numérique. Le personnel dans le secteur affiche de meilleurs diplômes et revenus que lors de la dernière décennie. 26,7 % des commerçants de Meituan sont titulaires d’une licence ou d’un diplôme supérieur, 40,7 % d’entre eux ont un revenu mensuel supérieur à 9 000 yuans (1350 USD), et 24,7 % d’entre eux à 12 000 yuans.

 Croissance vertigineuse

A l’image du développement de nouvelles industries et de nouvelles professions dans le domaine du service de la vie locale, les données de Meituan sont assez convaincantes. Par exemple, au premier semestre 2020, le nombre de livreurs sur la plate-forme Meituan a atteint 2 952 000, soit une augmentation de 16,4 % d’une année sur l’autre, ce qui est très important pour la stabilité et l’emploi.
En 2019, le volume de transactions de la nouvelle industrie des services de vie sur la plateforme a atteint 483,74 milliards de yuans. De 2016 à 2019, le volume de transactions a connu un taux de croissance annuel moyen de 55,1 %.

La formation doit s’améliorer

Aujourd’hui, le système de formation des écoles professionnelles est souvent en retard sur l’évolution du marché, et la lente mise à jour des matériels et équipements pédagogiques est pénalisante. Un suivi macroéconomique est également nécessaire pour s’adapter aux changements. Par exemple, il est indispensable d’accélérer la reconnaissance des nouvelles professions, de manière à favoriser le renouvellement des filières des écoles professionnelles, à accroître la formation des praticiens de nouvelles professions.

En formant une chaîne industrielle plus efficace grâce à la technologie numérique, l’industrie des services de la vie insuffle progressivement une nouvelle vitalité à l’économie chinoise, et des changements ont déjà commencé à apparaître. Chongqing et Chengdu ont su se hisser aux premières places.

Articles connexes :
Chongqing/Canton

Les grappes de villes et la redistribution des cartes

Quelles sont les provinces chinoises les plus attrayantes ?

Quel type de villes chinoises présente le meilleur potentiel d’investissement?

Sources :
竞争力重塑!成都、重庆,成为大赢家!凭什么?

深圳新职业从业人数全国第二,包括网约配送员、密室设计师、数字化运营师等

16 octobre 2020

Publié le Catégories Economie

Laisser un commentaire