中 :centre et harmonie

Dix ans, j’ai habité près de la Cité Interdite. Son architecture est un véritable livre de la culture chinoise, chaque détail est agencé en fonction des lois de la nature que conçoivent les classiques chinois. Par ailleurs, comme l’explique Cyrille Javary, « Dans la cité pourpre interdite », elle met en scène la grandeur de l’empereur. Une belle occasion pour revisiter le caractère 中. 

cité pourpre interdite pékin

  中, le centre

Nous avions vu qu’un caractère peut se lire à divers niveaux. Par exemple  中 zhōng,  signifie centre, milieu ou prononcé au 4e ton zhòng frapper juste. Son origine remonte aux premières graphies montrant une flèche au milieu de sa cible ou encore un drapeau sur un mât au centre d’un cercle. A un autre niveau, 中 caractère pour la Chine, ne désigne pas seulement l’Empire du Milieu, mais rappelle aussi tout un pan de la culture, qui chercha la Voie du Milieu. Pour finir, un sage taoïste rappellera que 中  évoque le centre spirituel à trouver en chacun de nous. 

Evolution des graphies des Jiaguwen au caractère moderne, de gauche à droite :

中 Hong centre milieu juste

Atteindre la cible en son « milieu » au moment « juste »

Cyrille Javary décrypte la Cité Interdite, tout en décrivant les diverses parties. Le Palais du Milieu ou Palais de l’harmonisation centrée 中和殿, comme les deux autres palais voisins, est consacré à la fonction d’harmonisation du souverain. Et ici cette tâche est qualifiée par 中.
Suivons l’auteur dans son explication : « D’origine aujourd’hui controversée, ce caractère a été expliqué pendant deux mille ans comme étant issu du noble art de l’archerie. Il représente, disait-on, vue d’en haut et par la tranche, une cible qu’une flèche transperce de part en part. Ses sens les plus courants sont « milieu central » et aussi « juste, parfait » … Dans l’antiquité féodale, tous les cinq ans, des concours de tir à l’arc réunissant les nobles féodaux se réunissaient à la cour. L’épreuve reine était le tir en musique.   Il fallait non seulement atteindre la cible en son « milieu » mais le faire au moment « juste », c’est-à-dire à un instant précis de la mélodie marquée par un coup de gong. La justesse du tir se vérifiait à l’oreille par la coïncidence entre le son du gong (en chinois gongg’) et celui de la flèche se fichant au centre de la cible (qui ressemble à djongg’, justement la manière dont  se prononce l’idéogramme « milieu »). Le prince qui avait réussi à décocher sa flèche au bon endroit autant qu’au bon moment montrait ainsi sa maîtrise sur lui-même et donc son aptitude à gouverner ; son mandat féodal était alors reconduit jusqu’au prochain concours » (page 94).

Le Palais du Milieu ou Palais de l’harmonisation centrée 中和殿

pekin cite interdite palais de l'harmonie centrale

L’une des tâches de l’Empereur était donc d’être au centre, de relier le Ciel et la terre, l’espace et le temps. C’est dans ce palais du Milieu Juste qu’il réalisait ce lien, à l’aide des rites.

中 apporte un exemple supplémentaire sur la richesse des niveaux de lecture d’un caractère chinois.  Bien entendu, on pourrait développer beaucoup sur ce caractère car il peut représenter une porte d’entrée dans la civilisation chinoise, tant il est au centre de nombreuses notions fondamentales. Mais c’est une autre histoire. A suivre!

Articles connexes :

Niveaux de lecture des caractères chinois

Articles sur les caractères :

Clé coeur 心

Clé enfant 子

Clé flèche 矢

Clé maladie 疒

Clé oeil 目

Clé oreille 耳

Clé 巳

Thème 青

29 septembre 2020

Laisser un commentaire