Les recettes publiques sont en berne

Les journalistes du site Yicai 第一财经 ont réalisé une étude sur les recettes publiques des municipalités chinoises des sept premiers mois de 2020. Que nous apprend leur analyse ?

60% des villes ont des recettes publiques en baisse

Parmi les 330 municipalités ayant le rang de ville, certaines sont administrées en directement par le gouvernement central. On ne peut les comparer. Une partie des villes n’avait pas de données complètes. 176 ont donc été retenues. 60% d’entre elles accusent une baisse des recettes publiques sur les sept premiers mois de l’année. Les plus touchées, telle Harbin, sont dépendantes de l’industrie lourde et d’une structure industrielle non diversifiée.

Le Hubei et le Nord-Est

Parmi les 74 villes à croissance positive, sept ont affiché une hausse de plus de 10%. La plupart se trouvent dans le Guangxi.
Sur les 102 villes qui enregistrent un recul de leurs recettes, 20 accusent une chute de plus de 10%. Certaines se sont trouvées au cœur de l’épidémie dans le Hubei : Xianyang -47,2%, Shiyan, Jingzhou et Wuhan.
Xianyang -47,2%, et Shiyan – 36,3 ont connu les plus fortes chutes. Le marché automobile est très important pour ces deux cités. Au point mort au premier trimestre, le secteur a pesé sur les revenus. Wuhan, qui comptait une baisse de 45,9% au premier trimestre, a réussi à ramener la chute à 30,5% sur les sept premiers mois.
Le Nord-Est a souffert, Harbin est à -20,7%. Les régions concentrées sur les industries lourdes et l’énergie n’ont pas été épargnées, comme Yangquan et Ordos en Mongolie Intérieure.

L’économie numérique encore

L’économie numérique, qui a généré le quart du PIB national au premier semestre avec une hausse de 10,5%, a permis aux municipalités investies dans le secteur de résister.
Hangzhou a bénéficié d’une progression de ses recettes de 1,1%. 

Les gouvernement locaux meilleurs

Les gouvernements locaux s’en sortent mieux que le gouvernement central avec un recul des recettes de 6,2% contre 11,3%. En effet, les recettes centrales sont davantage liées à l’économie, et l’impact de l’épidémie sur les taxes et les impôts est fort. Les impôts locaux, comme les taxes liées au foncier, sont moins affectés. Par ailleurs, les gouvernements locaux, face aux difficultés financières, emploient plus d’énergie à percevoir les taxes et n’hésitent pas à les augmenter pour arriver à un équilibre. Ils ont tout un arsenal à leur actif ; d’ailleurs, les recettes non fiscales affichent une augmentation bien plus forte que les recettes fiscales habituelles. Avec des taxes spéciales sur l’éducation, les charges administratives, ils peuvent vendre des actifs et des terrains.

Billets chinois

Deux phénomènes

Zhang Zhenyu, directeur de l’institut de recherches des finances locales de l’Université de Dalian, deux points importants sont à considérer :  1. A côté de l’émergence du Centre de la Chine, on assiste à un recul du Nord-Est. A côté d’une structure de l’économie Est-Ouest, la différenciation Nord-Sud prend forme. 2. La qualité des recettes publiques baisse, les recettes non fiscales prennent trop d’importance.

Un PIB positif et des recettes publiques en berne!

Ces chiffres sont intéressants car ils permettent d’avoir une autre vue de l’état de l’économie. A côté de la croissance du PIB, les recettes publiques baissent , beaucoup pour le gouvernement central, 11,3%, moins localement 6,2%, selon cette étude. Personne ne s’étonne de cette différence dans les données sur le PIB et les recettes. On peut rester perplexe ! Quant aux gouvernements locaux, ils emploient leur créativité habituelle pour sauver les meubles et faire rentrer de l’argent dans les caisses. Publiquement, l’article ne peut aller plus loin dans les causes et les implications.
Ils attirent l’attention sur le recul du Nord-Est évoqué la semaine dernière et l’écart qui se creuse entre le Nord et le Sud ces dernières années. La bonne nouvelle est la confirmation du dynamisme du Centre du pays autour d’une zone Chengdu-Chongqing.

Articles connexes :

Que peut espérer le Nord-Est?

Les grappes de villes et la redistribution des cartes

Articles sur l’économie chinoise

Sources :

176城前7月财政收入:近六成负增长,多城非税收入增长快


28 septembre 2020

Laisser un commentaire