Paradoxe Hangzhou?

Hangzhou, la capitale de la province du Zhejiang, semble être la ville qui a le vent en poupe. Lancée dans le numérique, elle bénéficie du groupe Alibaba et Ant Financial. La municipalité a mis en place de nombreuses mesures pour attirer les talents et a pour objectif de transformer la Venise de Chine en cité de l’économie de l’information et de l’intelligence artificielle. Parmi les villes chinoises Hangzhou attire le plus de population. A première vue, le classement GAWC, qui examine les villes en fonction de leur intégration dans le monde sur des critères principalement économiques – finance, publicité, droit, comptabilité et management, étonne. Il fait descendre Hangzhou de la 75e place en 2019 à la 90e en 2020, derrière Chengdu (59e), Tianjin(77e) et Nankin (87e). Zhengzhou s’est envolé du 157au 116e rang. Le bureau de recherche Trigger Trend décrit les raisons de ce recul. 

Faible internationalisation


Regardons les sièges sociaux des grandes entreprises : Pékin compte 58 entreprises des Fortune 500. Shanghai regroupe 653 sièges régionaux des multinationales ; elle est la ville qui comprend le plus grand nombre qui compte le plus grand nombre d’organisations étrangères en Chine.
Shenzhen et Guangzhou ont mis en place des politiques visant à attirer des sièges sociaux depuis longtemps. À partir de 2018, Chengdu, Xi’an, Chongqing, Qingdao, Wuhan et Nankin ont également lancé de telles mesures. Hangzhou en juin seulement est devenu actif dans ce domaine. Le recul dans le classement est lié à ce retard en grande partie.

A côté de Shanghai, Hangzhou ne peut être un centre au niveau des transports

 Concernant les transports, la ville ne se trouve pas non plus aux plus belles places. L’année dernière, l’aéroport de Hangzhou Xiaoshan était classé 10e en Chine en termes de flux de passagers, loin derrière, non seulement les aéroports de Pékin-Shanghai-Canton-Shenzhen mais aussi de Chengdu, Chongqing, Kunming et Xi’an. Depuis 2017, Hangzhou reste à la 10è place sans progresser.
Quant au réseau ferroviaire à grande vitesse, Hangzhou est faible. Ces dernières années, Xi’an, Zhengzhou et Hefei sont aux cœurs de véritables noeuds ferroviaires. De ces villes, on peut partir dans de nombreuses directions, à la différence de Hangzhou. La gare de Hongqiao à Shanghai constitue un véritable centre national alors que celle Hangzhou est restée provinciale. La route présente le même tableau. 
Le rayonnement de Shanghai efface celui de Hangzhou.

Le numérique et… ?

L’an dernier, la croissance de la population de Hangzhou est la plus importante en Chine (voir l’article ici). Au cours du premier semestre de cette année, le PIB total de Hangzhou a dépassé celui de Nanjing, Tianjin et d’autres villes, se plaçant dans le top 10 national sur les six premiers mois de 2020.
L’atout de Hangzhou, l’économie numérique, est en plein essor. La valeur ajoutée de l’économie numérique représente 24,8 % du PIB. Hangzhou se prépare également à devenir la « première ville du pays pour l’économie numérique ».
L’économie numérique est une belle façade, mais l’économie réelle subit encore des turbulences. Les étudiants en sciences humaines ou matières littéraires sont confrontés à un véritable désert. Ceux en sciences, hors le groupe Alibaba, ont peu de choix.
A part les entreprises publiques et certains groupes immobiliers, les offres d’emplois permettant de payer un crédit immobilier ne sont pas nombreuses. Les grandes entreprises n’abondent pas, ce qui limite les possibilités d’évolution.


Prix de l’immobilier et faibles infrastructures

Les prix des logements à Hangzhou sont proches de ceux des villes de premier rang sans avoir des infrastructures à la même hauteur.
Les transports publics ont beaucoup de retard. Cette année, le kilométrage d’exploitation du métro de Hangzhou a atteint 206 kilomètres. Tant en termes de kilométrage d’exploitation que de densité du métro, Hangzhou ne peut rivaliser avec Shenzhen qui compte 383 km avec une superficie huit fois plus petite. La ville est légèrement plus grande que Pékin, qui enregistre 699 km.Les lignes sont peu nombreuses et donc la couverture faible.

ligne de métro en chine

Taille des entreprises

Le groupe Alibaba est classé premier sur la liste des 100 premières entreprises du Zhejiang en 2019, avec un chiffre d’affaires de 376,844 milliards de yuans en 2019. Geely, fabricant de voitures, en deuxième position, affiche 328,521 milliards de yuans et le célèbre Hikvision, 49,837 milliards de yuans.

Quant à Shenzhen : Huawei est classée deuxième sur la liste des 100 premières entreprises du Guangdong en 2019, avec des recettes de 721,2 milliards de yuans en 2018, soit près du double d’Alibaba. Tencent occupe la 11e place et dispose également de 316, 94 milliards de yuans.

Investissement dans la recherche

L’investissement en R&D de Hangzhou en 2018 était de 46,4 milliards de yuans, ce qui le place au 7e rang, bien loin derrière ses concurrentes, voir le tableau. Ils représentaient 3,43 % du PIB. En comparaison, Shenzhen était à 4,8 % et Guangzhou à 2,63 %.

Après la mise à niveau industrielle des premières années, Shenzhen possède une industrie de fabrication de smartphones très complète et constitue la base de production mondiale de smartphones. Hangzhou, à l’exception d’Ali, n’a pas développé une telle base intégrée. En outre, les investissements de Hangzhou dans la recherche en 2018 représentaient 3,43 % du PIB. En comparaison, Shenzhen était à 4,8 % et Guangzhou à 2,63 %. En ce qui concerne ces données, Hangzhou est donc à la hauteur de la situation.

Par rapport au groupe Pékin-Shanghai-Canton-Shenzhen, la relative faible internationalisation n’étonne pas. Comment faire jeu égal avec la capitale, la centre financier et deux villes qui ont constitué des têtes de ponts dans les premières décennie de l’ouverture et du développement du pays? La proximité de Shanghai a certes des avantages, mais au niveau point de transit, elle ne peut rivaliser avec sa voisine. Les autorités en sont très conscientes et mettent les bouchées doubles pour capitaliser sur l’avantage Alibaba/Ant.

Articles connexes :
Quelles villes attirent le plus de population en Chine?

Quel type de villes chinoises présente le meilleur potentiel d’investissement?

Les villes chinoises ont de l’argent?

Acheter Ant, c’est acheter la Chine de demain !

Source : 悬了?世界排名剧烈下滑,暴露了杭州最大的短板

14 septembre 2020

Laisser un commentaire