Une cicatrice, 痕

Les premières apparitions de l’écriture chinoise datent de la dynastie Shang vers le XVII/XVIe siècle Av. J.-C. Ces signes étaient des inscriptions  oraculaires sur des os : 甲骨文jiǎ gǔ wén*. L’écriture n’était pas figée. Pour désigner la même chose, durant une période qui a duré un millénaire, on pouvait avoir une vingtaine de graphies, certaines fort différentes entre elles. Connaître l’origine, plutôt les origines des caractères, permet de mieux naviguer quand on commence à posséder une bonne connaissance ; en effet les diverses représentations donnèrent des connotations variées ; certaines significations sont restées. Elles expliquent les divers sens que peut avoir un caractère. Il est donc indispensable de ne pas omettre cette étape.  Hormis les pictogrammes de base, tels soleil, lune, homme, durant mes années d’apprentissage du chinois, je n’ai pas vu un professeur expliquer les origines des caractères. Dommage !

Pour illustrer mon propos, je reprends le caractère 艮 gèn vu ici. Les graphies anciennes lui conféraient principalement trois sens : 1. Dur, opiniâtre (le sens moderne) 2. Un homme qui regarde derrière lui. 3. La montagne, un trigramme du Yijing.

Graphie ancienne de 痕 :

痕, hén est composé de la clé de la maladie 疒 (vue ici) et de 艮.  痕 signifie cicatrice. Qu’est-ce qu’une cicatrice? Ce qui reste après un accident, une maladie et une opération; quand on regarde en arrière, on voit le passé, la cicatrice est le « fruit » du passé. On retrouve l’idée de regarder derrière. 艮, de nos jours, n’a plus le sens de regarder derrière. Seule, la connaissance de l’ancienne signification permet de faire la liaison.

*La société californienne Oracle s’appelle 甲骨文 en chinois.

Articles sur les caractères classés par thème :

Clé coeur 心

Clé enfant 子

Clé flèche 矢

Clé maladie 疒

Clé oeil 目

Clé oreille 耳

Clé 巳

Thème 青

28 août 2020

Laisser un commentaire