Où sont concentrés les établissements d’enseignement supérieur en Chine?

L’examen d’entrée pour les établissements d’enseignement supérieur – le fameux Gaokao 高考, s’est déroulé les 7 et 8 juillet. 10,71 millions d’élèves ont participé à l’examen, 400 000 de plus que l’an dernier. Les notes ont été publiées en fin de semaine dernière. Maintenant, les universités choisissent les futurs étudiants en fonction des résultats obtenus et des vœux de chacun. Où vont ces étudiants ?

Le Delta du Yangzi en tête


Le réseau d’agences immobilières Lianjia 链家 (6000 bureaux) détaille les observations d’une étude sur les établissements supérieurs. Elle montre qu’en 2018 trois régions se détachent : le delta du Yangzi (Shanghai et les provinces proches du Zhejiang, Jiangsu et Anhui) avec 458 établissements, 17% du total en Chine, l’ensemble Pékin-Tianjin-Hebei, 270, 10% et la région de la Grande Baie du Guangdong 181, 7%.
La première région comprend 5,08 millions d’étudiants, la seconde 3 millions et la troisième 2,38 millions. On assiste à un effet Matthieu, les universités tendent à entretenir leur domination. Les organismes moins prestigieux ont beau baisser les droits d’inscription et offrir des allocations, elles ne peuvent rivaliser avec leurs concurrents plus prestigieux.

Le Jiangsu devant

Pour les provinces, le Jiangsu, près de Shanghai, est la province qui regroupe le plus d’établissements supérieurs (167), devant le Guangdong (154) et le Shandong (146).

Pékin, première ville

Pour les villes, Pékin est au premier rang avec 93 établissements, devant Wuhan, 83, et Canton, 82. Shenzhen se trouve à la 40e place. Wuhan est devant Canton, Chongqing devant Shanghai. Les étudiants ne travaillent pas toujours sur leur lieu d’études ; ils suivent plutôt les mouvements de l’économie. Un peu plus de 50% des étudiants diplômés en 2019 de l’Université pékinoise Qinghua travaillent dans la capitale. Pour Shenzhen, la Silion Valley nationale, qui attire de nombreux diplômés, une expression résume bien sa situation « Shenzhen ne forme pas les talents, c’est le travail des autres villes. »


La répartition des universités correspond davantage à un héritage historique qu’aux récents développements du pays. Par exemple les célèbres instituts du Nord-Est spécialisés en géologie ne répondent plus aux besoins de l’économie ; ils attirent moins.

Articles connexes :
Quelles villes attirent le plus de population en Chine?

Quelles sont les provinces chinoises les plus attrayantes ?

Source : Article de Lianjia

29 juillet 2020

Laisser un commentaire