Merci? Non, merci!

Bonjour


Les habitudes chinoises déconcertent quand on atterrit de sa culture occidentale. Le bonjour obligatoire dans certains endroits est pratiquement absent du quotidien chinois. On se salue d’une autre manière ; un signe de la tête suffit ou une autre phrase fait l’affaire « Tu arrives tôt aujourd’hui » ou encore on utilise le lien de parenté, le titre ou le nom de la personne suivi de bien : 爷爷好 (Grand-père bien, littéralement). J’ai passé huit ans dans une société avec 100% d’employés chinois et je n’ai jamais entendu le fameux « Bonjour 你好 nǐ hǎo », qu’on apprend dès les premières heures de chinois… Pour le merci 谢谢 xièxiè, l’histoire se ressemble !

 Thank you machine


Un ami chinois, qui revenait de quatre années d’études à Londres, me racontait en riant : « Les Anglais disent tout le temps merci, même pour des choses insignifiantes. Je les appelais Thank you machine . Nous, en Chine, nous n’avons pas l’habitude d’utiliser merci toute la journée». J’ai essayé de comprendre les raisons de cette différence, je n’ai jamais trouvé d’étude sur le sujet. Cependant, quelques pistes existent pour comprendre la question du remerciement.

Caractère chinois merci 谢谢

Merci inutile ?

A Shanghai, Il m’arrivait de mettre 谢谢 xièxiè à la fin de mon mail quand je faisais une demande à un employé de la société. Le directeur des ventes me faisait remarquer que c’était inutile. On ne remercie pas une personne qui ne fait que son travail. « Il doit le faire, pourquoi le remercier ?»   Richard E. Nisbett, dans « The Geography of Thought, How Asians and Westeners Think Differently… and Why» aborde le sujet des obligations au sein d’un groupe ou d’une communauté dans les pays de l’Asie de l’Est et notamment la Chine. Ses remarques rejoignent le commentaire du directeur. Chaque personne a des obligations très claires au sein d’une communauté et elle ne fait que remplir sa tâche alors qu’aux Etats-Unis « Everyone is always thanking everyone else : « Thank you for setting the table » ; « Thank you for getting the car washed ». In her country (asiatique) everyone has clear obligations in a given context and you don’t thank people for carrying out their obligations.” (Chapitre “Living together vs. Going it alone”).

Bas et haut contexte

La différence entre pays à bas contexte et haut contexte permet de mieux comprendre cette différence au niveau de l’utilisation des mots de politesse.Dans les pays à haut contexte, les relations sont importantes et comptent dans la durée. Le formel peut l’emporter, mais les mots ne disent pas tout. Le contexte, l’expression, l’intonation, les gestes donneront parfois le sens du message. Dans les pays à bas contexte, la communication sera plus directe et le besoin de clarté l’emporte. La Chine, la Corée, le Japon sont rangés dans les pays à haut contexte alors que de nombreux pays occidentaux, comme les Etats-Unis, l’Allemagne, les pays scandinaves sont à bas contexte. La France se situe entre les deux, mais comparée à la Chine, elle est bas contexte.
Comme nous l’avions expliqué ici, le non-dit et l’implicite sont omniprésente en Chine et le remerciement ne s’exprimera pas toujours verbalement ou directement. Une louange ou un compliment en feront office. Même dire merci ou excuse-moi entre gens proches peut paraître bizarre. Plus d’une fois, on m’a fait remarquer que le merci ne servait à rien !

Évidemment, le merci est quand même utilisé et quand on est dans des milieux plus occidentalisés, le xiexie est plus courant. Ce type d’article n’a pas pour vocation de donner des règles absolues, mais de montrer des différences et de lancer des pistes pour mieux comprendre et se comprendre. Les habitants d’un pays à bas contexte qualifient rapidement certaines habitudes de communication de pays à haut contexte d’hypocrites, alors qu’en fait les modes d’expression diffèrent et parfois dire une vérité crument peut être considéré comme un manque d’intelligence ou de politesse dans un pays à haut contexte!

Merci d’avoir lu tout l’article!

Article d’Alexis Vannier sur Bonjour en Chine

16 juillet 2020

2 réflexions sur « Merci? Non, merci! »

  1. Dans les sociétés à haute contexte, la communication est plus complexe ou plus subtile ou encore plus compliquée à décrypter.

Laisser un commentaire