Finance, la Chine s’ouvre, un peu!

La Chine continue d’ouvrir son marché financier aux entreprises étrangères. Les médias officiels chinois en profitent pour souligner l’attitude ouverte face à la belliqueuse Maison Blanche. Certes, American Express va pouvoir opérer dès cette année et Mastercard a reçu une approbation également. Jusqu’où va cette ouverture ? Le journaliste économique Wang Jian, bien éloigné de la chanson officielle, donne son point de vue sur sa chaîne Youtube.

Au bon moment

Il rappelle que le pays, après une baisse de son économie, ces dernières années, avait trouvé une parade pour faire venir davantage de capitaux étrangers : une ouverture dans le domaine financier. L’accélération de l’ouverture ces derniers mois, signe, selon Wang, le besoin pressant pour son économie qui ne se porte pas au mieux. 

Wall Street/Trump

Par ailleurs, des relations de Wall Street conséquentes avec le marché chinois sont un point qui peut aider la Chine à mieux contenir les assauts de l’administration américaine. Pour Trump, les marchés financiers sont importants et Pékin saura certainement bien naviguer pour s’en servir. Les manœuvres pour faire entrer ces dernières années les obligations chinoises dans l’indice Bloomberg Barclays du marché obligataire ou encore les actions chinoises dans le MSCI permettent de mobiliser des sommes colossales, que Wang estime respectivement avec les deux indices à 250 et 80 milliards de dollars. Wang Jian pense que cette ouverture est bonne pour attirer les capitaux mais ne donne pas accès aux sociétés étrangères aux marchés les plus rentables.

Banque du peuple chine

Les secteurs réservés

A. Le domaine des services de base urbains
En effet, le domaine des services de base urbains – télécommunications, transports, électricité, eau, les services financiers, restent réservés en majorité aux sociétés chinoises et font l’objet de monopole. Les autorités chinoises préfèrent réserver la meilleure part du gâteau aux groupes locaux car elle est très rentable. Le premier domaine, les services de base urbain ont dégagé l’an dernier 5 000 milliards de yuans (700 milliards de dollars) de bénéfice.
B. Les services financiers
Quant aux services financiers, ils se décomposent ainsi : les banques commerciales ont enregistré des bénéfices de 2 000 milliards de yuans, les fonds de gestion 1 100 milliards, les sociétés d’assurance 300 milliards, les banques d’investissement 1 000 milliards, les sociétés de crédit 60 milliards.
Le domaine réservé génère donc près de  9 000 milliards de yuans ( plus de 1000 milliards de dollars).

Cette ouverture existe, elle permet à la Chine d’attirer plus d’investissements. Les entreprises étrangère se développent dans une partie du domaine financier. Wang Jian retient que l’ouverture n’est que partielle. Ira-t-on plus loin ? Quand ? 

Emission de Wang Jian

Articles sur la finance

26 juin 2020

Publié le Catégories Finance

Laisser un commentaire