Quel type de villes chinoises présente le meilleur potentiel d’investissement?

L’économiste Li Xunlei, à la suite des chiffres sur les migrations provinciales, a apporté aujourd’hui quelques précisions dans un article intitulé « L’influence du changement de direction de la population » et donné des indications pour un investissement. 

Baisse de la population flottante (流动人口)

En 2015, la population flottante a enregistré pour la première fois une baisse. Elle perdu 5 millions de personnes en 2015, puis 2 millions en 2016 pour arriver à 247 millions. Ce phénomène est principalement lié à la gestion très stricte du hukou, certificat de résidence, dans les plus grandes villes. La population active vieillissante, en l’absence d’un certificat préfère rentrer au pays natal.

Shanghai, croissance et ralentissement

Quand on compare les mouvements de Shanghai et de la province de l’Anhui, on voit que sur la période 2000-2010, l’Anhui a connu une baisse de la population alors que Shanghai affichait une croissance de 40%, mais depuis 2010, la population de la ville a augmenté seulement de 4,9% et l’Anhui a abandonné la baisse pour une progression de 4%. A partir de 2014, la hausse de la province a dépassé celle de la ville, notamment sur les trois dernières années. Sur le long terme, cette tendance devrait s’affirmer.

Les mesures de Pékin et Shanghai

L’augmentation de la population de Pékin à partir de 2012 a connu un ralentissement en raison des mesures prises pour limiter les afflux de population. Pékin s’est illustré en créant « un centre annexe » avec Xiong’an dans la province voisine du Hebei. Cette nouvelle ville permettra de lutter contre l’engorgement de la capitale en « répartissant » la population et les moyens de production sur de plus grand territoires. Les prix de l’immobilier et de revient pour les entreprises pourront être mieux contenus dans la capitale. Les industries de production bas de gamme, en raisons des coûts, ne cessent de quitter la capitale. Shanghai s’est fixé un objectif de 25 millions d’habitant en 2040 (24,5 aujourd’hui) et Pékin 23 millions (21,5 actuellement). Un système de livret de résidence strict et des mesures de flux migratoires limitent le potentiel de développement des villes de première catégorie*, pour le bonheur des villes de seconde catégorie.

villes chinoises

Croissance accélérée des villes dynamiques


Dans le centre, les capitales provinciales en général, comme Wuhan et Hefei, ont enregistré une accélération de la croissance de la population à partir de 2015. Hangzhou et Guangzhou ont connu des croissances très rapides, grâce à des facteurs économiques (voir l’article précédent).

Croissance concentrée sur les villes de moyenne taille

Depuis 2016, les villes de 2è et 3è catégories, qui ont connu les plus fortes croissances du prix mètre carré, ont des croissances de PIB supérieures à la moyenne nationale, ce qui montrent encore le lien entre l’immobilier et le dynamisme économique. Dans l’autre sens, la faible croissance économique des régions du Nord-Est a vu une baisse dans l’immobilier.
En 2016 les dix villes avec la plus forte croissance des prix de l’immobilier se trouvait toutes en Chine. Hefei, Xiamen et Nankin occupaient les trois premières places, devant Wuxi, Hangzhou, Fuzhou et Zhengzhou. L’explosion des prix et l’accélération de l’augmentation de la population dans les villes de seconde catégorie sont bien entendu liés.

Investissement

Pour l’économiste, un investisseur devrait étudier les structures de la population, les mouvements migratoires et le potentiel de villes de seconde catégorie pour investir dans divers secteurs, dont l’immobilier. Les mouvements de population ont changé de sens, l’investisseur aurait donc moins de potentiel dans des villes de première catégorie. Les flux de migration ont changé, il faut donc adapter son approche.

*On classe les principales villes chinoises en 5 catégories, selon leur taille et divers facteurs économiques principalement.
Liste des villes de première catégorie (liste modifiable régulièrement) : 
Pékin, Shanghai, Shenzhen, Canton, Chengdu, Nankin, Wuhan, Tianjin, Xian, Chongqing, Qingdao, Shenyang, Suzhou, Zhengzhou, Tianjin, Hefei, Foshan, Dongguan, Hangzhou.
La 2ème catégorie comporte 30 villes, la 3ème 7O, la 4e 90, la 5e 128. 337 villes au total.

Article sur le patrimoine moyen dans les villes ici.

Sources :

人口流向逆转的影响
Article de Baidu sur les villes (en chinois).

24 juin 2020

Publié le Catégories Economie

Laisser un commentaire