La monnaie numérique chinoise

La Chine planche depuis cinq ans sur l’utilisation d’une monnaie numérique. Afin de ne pas être sous le joug du système dollar, elle a encouragé l’emploi de sa monnaie dans les transactions internationales dès 2010. Depuis 2018, elle a lancé des contrats à terme en yuan sur le pétrole. Les autorités chinoises viennent d’élargir l’accès aux actifs chinois pour stimuler l’utilisation de sa monnaie. Mais, ça ne suffit pas, le pays qui pourrait devenir la première puissance numérique (voir l’article de Jean-Dominique Seval) planche depuis 2014 sur l’utilisation d’une monnaie numérique 数字货币-DCEP pour Digital Currency Electronice Payment. Alors que plusieurs villes, telles Suzhou ou Shenzhen, ont commencé à tester son utilisation, les médias ces dernières semaines redoublent d’articles et d’émissions sur le sujet pour vanter ses bienfaits. Faisons le point en rappelant les raisons, la différence avec les applications utilisées en Chine et les objections.

中国数字货币 dcep

Les raisons

La première raison officielle affichée est la lutte contre les délits financiers, le blanchiment d’argent et la corruption. En effet, en suivant les transactions, la Banque centrale pourrait plus facilement localiser les infractions. Par ailleurs, cela éviterait les montagnes de liquide amassées chez des fonctionnaires aux grandes poches ouvertes, comme l’a montré la dernière campagne anti-corruption. 
Cette monnaie permettrait d’atténuer la fuite des capitaux. La Chine a renforcé ces dernières années son contrôle d’exportation de devises pour les particuliers et les entreprises mais les parades pour contourner les règlements sont encore légion.
Elle permettrait de contrer les crypto-monnaies, que ne peut contrôler la Chine et qui permettent une plus grande liberté des capitaux.
Plusieurs dirigeants des autorités bancaires n’ont pas caché le désir de s’affranchir des systèmes de paiements internationaux où trône le roi dollar, SWIFT (Society for Worldwide Interbank Financial Telecommunication, et CHIPS (Clearing House Interbank Payments System). La guerre commerciale américaine a incité dès l’an dernier les autorités chinoises à accélérer le projet et les médias officiels proclament que cette monnaie présente une alternative au système de règlement en dollar tout en permettant d’atténuer l’impact des sanctions ou exclusions éventuelles d’un pays ou d’entreprises.

Identique à la monnaie locale

La banque centrale a précisé que la monnaie numérique a les mêmes caractéristiques que la monnaie locale. Le paiement ne pourra être refusé par un commerçant. Sa valeur est égale au yuan. Aujourd’hui, en Chine, on peut se passer d’espèces et de cartes de crédit pour l’immense majorité des dépenses en utilisant les moyens de paiement de We Chat 微信 ou Alipay 支付宝. On peut même avoir l’impression d’être un attardé quand on sort une pièce ou un billet de sa poche ! Mais, quelles sont les différences avec les moyens de paiement en vogue?

Les différence avec Alipay et We Chat

Pour ces deux applications, les comptes doivent être reliés à des comptes bancaires existants alors que pour le DCEP, l’utilisateur n’a pas besoin de compte en banque. La Banque centrale délègue la gestion a des établissements de paiement et bancaires mais l’ouverture de compte ne sera pas obligatoire, il suffira de déposer de l’argent sur un compte spécial. Nuance ? Elle est fine !
Près de 200 millions de Chinois n’ont pas de compte bancaire. Un avantage pour cette nouvelle monnaie.
Un commerçant n’est pas obligé d’accepté ces applications, à l’inverse pour la monnaie.
Pour utiliser Alipay et We Chat, une connexion est indispensable alors que pour la monnaie numérique, il suffira seulement de l’application de la Banque centrale et d’un téléphone, qu’on mettra en face de l’autre téléphone pour effectuer la transaction.
L’arrivée du DCEP annonce-t-elle la mort de ces applications phares ? Peut-on se contenter du discours officiel qui voit deux moyens complémentaires ? 

Les différences avec les cryptomonnaies

Cette monnaie présente plus de sécurité qu’une cryptomonnaie, comme le Bitcoin, car elle est garantie par la Banque centrale, la stabilité serait donc assurée.
Le gouvernement chinois rappelle qu’elle est légale, à la différence du Bitcoin…

Les objections

Bien entendu, les détracteurs de ce projet rétorquent que c’est un moyen pour contrôler, surveiller davantage la population et faire marcher la planche à billet à moindre coût.

Le souhait de sortir du système dollar est probablement la motivation première de la mise en place de cette monnaie numérique. Son utilisation étendue donnerait une meilleure indépendance et contribuerait à mieux gérer les sorties de capitaux. La route est encore longue. Ce projet sera-t-il couronné de réussite ? Les Etats-Unis nourrissent également un projet de dollar numérique. Les deux puissances vont-elles encore s’affronter sur ce front ?

Sources :
Article : 第三方支付:数字货币推动下的支付体系重构
Nouvelle chaîne en chinois sur Youtube consacrée au sujet

Articles sur l’économie et la finance en Chine ici et ici.

9 juin 2020

Laisser un commentaire