Hainan, un exemple de vision à long terme


Les mesures annoncées pour l’île de Hainan, permettant à la province de devenir une zone franche à part entière à partir de 2050, ont relancé des spéculations. En effet, après les questions sur le potentiel de Shenzhen ou Shanghai pour remplacer Hong Kong, c’est au tour de Hainan (voir l’article de la semaine dernière). En complément de cette note, quelques lignes sur la réaction officielle dans un contexte bouillant avec la loi sur la sécurité à Hong Kong. Elle permet de rappeler la vision long terme du gouvernement chinois.

VISION LONG TERME CHINE

Pas de concurrence avec Hong Kong

Le vice-directeur de la commission nationale de la réforme et du développement 国家发展改革委员会, Li Nianxiu 林念修, s’exprimait sur le sujet. La localisation et les niveaux de développement diffèrent à Hainan et Hong Kong. Les complémentarités sont plus importantes que la concurrence. Il n’y aura pas d’impact sur Hong Kong. Pour la prochaine étape, durant le processus de construction d’un port franc à Hainan, les efforts seront portés sur un co-développement de la Grande Baie Guangdong-Hong Kong-Macao -粤港澳大湾区的联动发展- dans un esprit de coopération efficace tout en assurant sur le long terme la stabilité, l’ordre et la prospérité, garantissant la pratique « Un pays, deux systèmes ».

Dissiper les inquiétudes

Ce discours a pour but notamment de dissiper les inquiétudes sur l’avenir de Hong Kong. Mais il rappelle également toute la vision long terme du gouvernement chinois à développer le pays sans être perturbé par des considérations purement électoralistes tous les quatre ou cinq ans, qui peuvent remettre en question les décisions du précédent mandat à coups de tweet.

Vision à très long terme

On oublie très souvent que la Chine est sortie de presque deux siècles de trouble avant l’avènement de la République Populaire de Chine en 1949, puis de périodes tourmentées comme la Révolution Culturelle. La volonté des dirigeants à la fin des années 70 était d’abord de redresser le pays, de retrouver la paix et de ne pas retomber dans le chaos. Si l’Occident n’avait pas sa grille de lecture et la volonté de faire accepter ses propres valeurs et son formatage, le dialogue serait facilité. On comprendrait mieux les priorités et la vision très long terme de la Chine. Le spectacle actuel de Washington serait moins nauséabond. La stratégie pour l’île de Hainan est un exemple de cette vision long terme à 30 ans.

Article chinois sur la réaction officielle.

8 juin 2020

Laisser un commentaire