Comment apprendre les caractères chinois ?

Avec l’aide de Cyrille Javary

Quand j’ai commencé le chinois dans les années 80, il n’existait pas de méthode digne de ce nom en français. Pour comprendre les idéogrammes, à notre disposition, nous avions « Caractères Chinois, étymologie, graphies, lexique »  de L. Wieger et « L’idiot chinois » de Kyril Ryjik. 

Livre de Cyrille Javary 100 mots pour comprendre

« 100 mots pour comprendre les Chinois » de Cyrille J.-D. Javary est un excellent fil conducteur pour apprendre et comprendre les caractères. Cet ouvrage nous raconte l’histoire et les histoires de ces caractères en plusieurs thématiques : nature et temps, corps et sentiments, famille et société, manger et boire, culture et technologie, histoire et politique, sagesses et spiritualité. Je passe sur diverses considérations pertinentes de l’auteur pour m’attacher au processus mnémotechnique qui peut nous aider à comprendre la logique et à les retenir.

L’arbre, 木

木 arbre

L’auteur démarre dans la section « Nature et temps » avec l’idéogramme désignant arbre 木, mù.  Nous voyons dans l’illustration ci-dessous l’évolution du caractère, de gauche à droite avec d’abord sa forme archaïque avec en haut, la ramure, le trait vertical, le tronc, et en bas, la racine. Ensuite, nous avons des formes plus stylisées pour arriver à la forme idéographique classique. 

caractère chinois arbre

Racine,本


Comment dit-on racine ? Très simple, on ajoute un trait au bas de l’idéogramme, la racine est bien dans le bas de l’arbre : 本, běn. Ce caractère se retrouvera dans « Japon » avec soleil, ce pays est bien nommé le pays du Soleil Levant – la racine du Soleil, 日本.
« Pour ce qui est de : 本, ce n’est pas tant le fait que la racine est bien dans le bas de l’arbre que le fait que la racine ne se voit pas, puisqu’elle est enfouie en terre. C’est donc la preuve que le signe 木 n’est pas un pictogramme, un dessin qui sert à décrire ce qu’on veut écrire, mais bien un idéogramme, le dessin d’une idée, ici le « système-arbre » qui pendant la période yang de l’année pousse vers le ciel et pendant la période yin de l’année pousse vers la terre. L’idéographie, ne suggère pas des idée, elle les représente, elle les donne à voir » ( mail de C. Javary).

Branche,

Où se trouvent les branches ? En haut. En ajoutant à arbre, un trait en haut, on retrouve le mot branche, 末, mò.

Fruit, 果

Les fruits poussent à l’extrémité des branches. La forme primitive le montrait, mais les contraintes du tracé au pinceau ont transformé le fruit en carré, 果, guǒ.

Nid,  巢

Le nid, souvent dans les arbres, se différencie, avec trois traits supplémentaires au-dessus des fruits, rappelant « le battement des ailes des parents oiseaux, revenant au nid avec la nourriture de leurs oisillons » : 巢, cháo.

Cueillir, 采

Et cueillir ? Il suffit de placer au-dessus de l’arbre, un signe de la main se refermant sur quelque chose. 采, cǎi.

Je vous donne un aperçu d’un ouvrage qui aide beaucoup dans l’apprentissage de la langue.

Articles classés par thème pour les caractères :

Clé coeur 心

Clé enfant 子

Clé flèche 矢

Clé maladie 疒

Clé oeil 目

Clé oreille 耳

Clé 巳

Thème 青

7 juin 2020

3 réflexions sur « Comment apprendre les caractères chinois ? »

Laisser un commentaire