Au pays des Zong 总

La fréquentation de dirigeants de sociétés ou du gouvernement m’ont vite appris l’importance du titre et du respect quand on s’adresse à un supérieur ou à une personne tout simplement en poste.

Trop de Zong


Travailler avec un grand groupe donne l’impression parfois qu’on habite au pays des Zong. En effet le mot zong 总 se retrouve dans PDG, 总经理, Vice président,  副总经理 et 总监, Superviseur ( un poste au-dessus de directeur de service) – L’un des sens de 总 est principal, général.
Et quand on s’adresse à une de ces personnes, à moins d’être vraiment ami, il faut utiliser le titre. Lorsque je me rendais dans une société de Hangzhou qui avait six vice-présidents et une équipe de football de superviseurs, le mot zong durant les réunions volaient de tous les côtés. Comme il y avait plusieurs personnes du nom de Wu dans cette assemblée, on avait décidé d’appeler le PDG, Grand Wu Zong (大吴总) , la prêtresse du marketing Petite Wu Zong (小吴总) et le responsable du service audit avait été débaptisé 总 pour 局 en mémoire son ancien poste de chef de bureau 局长 au sein de la mairie. Lui, que l’on ne l’appelle pas zong ne le gênait pas ; il n’avait pas les dents longues de l’intrigante responsable du marketing, qui elle tenait à son zong et aimait bien en déplacement qu’on la prenne pour la PDG.

caractère chinois 总

Promotion feinte

Parfois même pour assurer la face d’un cadre et lui donner plus de poids dans les négociations, on devait faire une fausse promotion. Il se fera appeler zong à l’extérieur et aura même une carte de visite professionnelle supplémentaire avec le titre de zong. 
Lu était venu dans mon bureau un lundi matin en m’expliquant l’affaire. « J’ai pas 30 ans et je dois aller négocier des emplacements avec des responsables qui peuvent  faire la pluie et le beau temps. Ils ont presque l’âge de mes parents et ont des revenus astronomiques. Avec mon titre de directeur, ils me regardent à peine. Si je suis Lu Zong au lieu du Lu Jingli (directeur), j’aurai plus de poids. J’en ai besoin. »

Tactique du zong


Parfois, certains jouaient avec le mot zong pour lancer des messages. Par exemple, une directrice, qui voulait dire « je suis intouchable en raison de mon lien supposé spécial avec le grand chef », faisait semblant de se tromper une seule fois en oubliant le mot zong et montrer plus de familiarité avec le PDG. Beaucoup de partitions subtiles sur ce thème dans le grignotement des pouvoirs des uns et des autres!


J’étais zong aussi et j’ai mis du temps à m’habituer au titre, moi qui avais commencé le chinois à l’âge de 18 ans pour lire Lao Zi dans le texte ! On n’a pas tous les jours 18 ans.

5 juin

Laisser un commentaire