Patron, la stratégie?

La vie avec les lecteurs continue. Certains cadres en Chine ne parviennent pas toujours à comprendre la stratégie de leur employeur chinois, on peut les rassurer, c’est aussi le cas d’employés chinois. J’ai souvent rencontré ce type de situation. Pourquoi ?

Une croissance fulgurante

Il faut se rappeler que la Chine a connu une croissance folle depuis le lancement des réformes il y a 40 ans. Comme le faisait remarquer le fondateur du groupe Wahaha (ex-partenaire de Danone) de Hangzhou, Zhong Qinghou, 宗庆后, lors d’une interview il y a quelques années, :  La Chine bouge trop vite pour faire des plans à 5, 10 ans. Ce qui est vrai aujourd’hui ne le sera pas dans deux 2-3 ans. Un à deux ans, c’est la maximum raisonnable ( je cite de mémoire). 

Face à la férocité de la concurrence, une réactivité extrême obligatoire

Par ailleurs, les chefs d’entreprises sont souvent confrontés à une concurrence acharnée où tous les coups sont bons pour l’emporter. Les équipes gagnantes font des horaires qui feraient prendre des syncopes à un inspecteur du travail français. Lee Kai-Fu, Taïwanais, acteur du capital-risque dans l’IA à Pékin, l’explique très bien dans son ouvrage, « La plus grande mutation de l’histoire ».



IA EN CHINE

Il faut savoir vite se retourner face aux adversaires et ne pas rester dans des schémas rigides et quand un cheval noir,  黑马 (un outsider qui emporte la mise), survient. La réactivité est certainement un atout chez beaucoup d’hommes affaires que j’ai connus. 

Traverser la rivière en tâtonnant les pierres

Le proverbe « Traverser la rivière en tâtonnant les pierres, 摸着石头过河 », peut illustrer aussi un comportement typique dans un environnement ultra changeant et tourbillonnant. On expérimente d’abord et on avance avec les leçons apprises. D’ailleurs, il est presque devenu une stratégie. Ce proverbe est même devenu un slogan porté par le Vice-Premier ministre, l’économiste Chen Yun 陈云, en 1950. Il a ensuite été mis à l’honneur par Deng Xiaoping, 邓小平, le « père » des réformes. Il sert à rappeler l’importance de l’expérimentation. Les grandes théories doivent laisser place aux expériences-pilotes qui donneront des leçons. La politique de réformes a voulu s’appuyer dans quelques domaines sur des expériences pilotes, on a tâtonné pour voir si la stratégie globale pouvait s’appliquer au pays tout entier. Shenzhen, où trône le portrait de Deng Xiaoping, a été la première ville-pilote pour l’ouverture en Chine. Quand on regarde les accomplissements des 40 dernières années, on doit reconnaître la réussite en la matière.



Echecs chinois
Jeu d’échecs chinois

Nuances 

Bien entendu, je ne dis pas que la stratégie sur le long terme n’existe pas dans les entreprises. Ces vingt dernières années ont vu des sociétés de formation qui ont enseigné les bases pour le développement et la gestion d’une entreprise ; les universités ont désormais de bien meilleurs cursus. De nombreux cadres ont été formés dans les meilleurs établissements à l’étranger et sont revenus avec d’excellents bagages. Les progrès sont considérables.
Par ailleurs, au niveau politique, à côté de ces pierres sur la rivière, les autorités dressent des plans sur des dizaines d’années, voir par exemple l’article hier sur l’île de Hainan, on prévoit de transformer la province en zone franche en 2050. L’avantage de ne pas avoir des gouvernements qui peuvent changer de direction à chaque élection présidentielle permet  de tenir des stratégies de développement sur du long terme sans être trop dérangé.



jeu de go chinois
Jeu de go


Évidemment, ce sujet peut être développé à l’infini, je donne quelques cadres qui permettent de mieux comprendre une réalité changeante, ce ne sont pas des vérités absolues, qui peuvent s’appliquer dans 100% des cas. Plus la taille d’une entreprise est importante, plus la netteté dans la stratégie s’affirme .
D’ailleurs, il faudrait s’arrêter sur le thème de l’importance du changement et de la force de l’adaptation en Chine, mais c’est une autre histoire pour un autre jour.

4 juin

3 réflexions sur « Patron, la stratégie? »

  1. Merci pour cet article très utile. Cela me fait également penser à Lao Zi qui dit que le sommet de la vertue est comme l’eau (上善若水).

Laisser un commentaire