600 millions de Chinois à 130 euros/mois

Sortie de la pauvreté et inégalités

La croissance chinoise a sorti de la pauvreté l’immense majorité de la population, le taux de pauvreté, à 97,5% en 1978, se situe entre 1 et 2% actuellement. L’envol de l’économie a permis l’émergence d’une classe moyenne comprenant près de 400 millions de personnes, tout en générant de grandes inégalités. En effet, le coefficient Gini, qui mesure l’inégalité de de la distribution des revenus sur une échelle de 0 à 1, place la Chine à  0,46 ( chiffre 2017), assez proche des pays les plus inégalitaires, le Brésil, l’Afrique du Sud ou le Bostwana, à plus de 0,5. La France ne dépasse pas 0,3 comme la plupart des pays d’Europe de l’Ouest. Plus le résultat est proche de 0, plus le pays se trouve au stade de l’égalité.
Le premier ministre Li Keqiang est venu rappeler cette réalité lors d’une conférence de presse le 28 mai :“我们人均年收入是3万元人民币,但是有6亿人每个月的收入也就1000元,1000元在一个中等城市可能租房都困难…Le revenu moyen annuel est de 30 000 yuans (2561/mois), mais pour 600 millions de personnes, il est de 1000 yuans par mois. Avec 1000 yuans (130 euros) mois, on peut avoir des difficultés à louer un appartement dans une ville de taille moyenne… » Ces inégalités, plus douloureuses en période de crise, ont plusieurs volets.

Li Keqiang Premier ministre chinois

Villes et campagnes

Il existe une grande différence entre les zones urbaines et rurales. Les premières généralement bénéficient d’une meilleure politique sociale avec une protection et des logements sociaux plus importants, pour la retraite par exemple. Les revenus moyens dans les villes sont largement supérieurs, 42 359 yuans, à la moyenne dans les régions rurales, 16021 en 2019. Une éclaircie néanmoins : cette dernière affiche une progression sur les dernières années ; en un an, par exemple, 9,6% et dans les villes, 7,9%. 
Dans un article précédent, nous notions que le patrimoine moyen dans les villes est de 3,175 millions de yuans ( plus de 400 000 euros) ; pour Pékin on est à près de 9 millions. Les données sur le patrimoine rural n’existe pas, cependant, on estime le patrimoine moyen au moins trois fois plus faible. Les neuf régions (ou villes) au-dessus de cette moyenne sont toutes à l’est de la Chine.

Face Est et intérieur du pays

En effet, la façade est de la Chine est plus avancée que l’intérieur du pays, depuis une petite dizaine d’années, le gouvernement tente de rééquilibrer les régions, mais le chemin est long. Certaines provinces ont besoin de plus d’infrastructures, de chemins de fers pour leur désenclavement. Le relief de certaines régions avec de nombreuses montagnes, comme le Guizhou ou le Yunnan, n’est pas un atout pour une plus grande ouverture.


Les autorités chinoises sont très conscientes que le bouleversement économique suite à la pandémie touche notamment la partie défavorisée de la population. Elles ont pris de nombreuses mesures de subvention, mais elles ne pourront remplacer le dynamisme de l’économie mis à mal par les demandes intérieures et étrangères en forte baisse et le problème de l’emploi, notamment dans le secteur de l’export.
Li Keqiang a insisté sur les efforts à faire pour l’emploi.

Sources consultés :
Statistiques
李克强:中国人均年收入3万 但有6亿人月收入1000元

29 mai 2020

Publié le Catégories Economie

Laisser un commentaire