Point de vue de Taipei sur les deux assemblées

Essayer de comprendre la Chine avec la voix des Chinois, c’est aussi passer par des voix hors de Chine, que ce soit à New York, à Hong Kong ou à Taipei. Ming Juzheng,  明居正, est un professeur de sciences politiques à l’Université Nationale de Taïwan. Il donne régulièrement son analyse sur les points de chaud de l’actualité. Dans une courte chronique, il expose ses idées sur le message et le contenu que feront passer les autorités durant ces deux assemblées.

Le message du président

Xi Jinping indiquera que l’épidémie est sous contrôle, l’économie revient à un état normal, nous pouvons retrouver confiance et faire revenir les investisseurs étrangers. 


Taiwan politique

Poids de l’Assemble Populaire et de la Conférence consultative


L’Assemblée populaire ressemble à une assemblée de députés d’autres pays mais en raison de la dictature d’un seul parti, elle est n’est qu’un vase de fleurs. Elle n’a pas de pouvoir réel, pas de pouvoir politique, de contrôle et de désignation des leaders même si les autorités veulent lui donner l’aspect d’un lieu de démocratie.Quant à la conférence consultative, selon le professeur, elle n’est que le vase du vase. Elle s’attache davantage aux affaires étrangères, qui incluent Hong Kong et Taïwan.

L’intérêt pour les observateurs

Si ce sont de simples chambres d’enregistrement, pourquoi les écouter ? Les divers rapports vont aborder les résultats passés et les objectifs futurs à court et long terme. Elles permettent de se faire une idée des événements à venir.

Trois combats importants ont été menés ces dernières années

Limiter les risques du système financier, le gouvernement a consacré beaucoup d’énergie, on en parlera peu.
La sortie de la pauvreté pour la totalité de la population ; cette année, ce ne sera pas possible, mais on dira que c’est gagné.
Le contrôle de la pollution. Si l’économie doit repartir, c’est encore un pari perdu d’avance, mais encore on dira qu’il est gagné.

Le professeur détache 11 points

  1. Les fameuses « Six stabilités, six garanties, 六稳, 六保 », c’est un point central.
    Stabilité de l’emploi, des finances, du commerce extérieur, des investissements étrangers, des investissements, des prévisions et garantie de l’emploi à la population, du bienêtre, du marché, de la sécurité énergétique et alimentaire, de la chaîne logistique et de l’approvisionnement.
  2. L’épidémie de Wuhan. De manière abstraite, on devrait faire les éloges de la population et du personnel soignant de Wuhan. La Chine sera présentée comme une victime (受害者),  qui devient le sauveur du monde (救世主). Les discours en profiteront pour faire de l’auto satisfaction sur la lutte victorieuse sous l’égide du parti communiste.
  3. La production et l’économie. Le marché ne peut compter sur la consommation ; il faudra encore mettre l’accent sur la construction et les infrastructures, principalement l’immobilier et les TGV.
  4. Les finances, la dette. Les vannes du crédit doivent être encore plus ouvertes.
  5. La survie des PME.
  6. Le chômage et l’emploi. Ming rappelle le problème de la comptabilisation des chômeurs ; on ne compte pas les paysans et les migrants qui viennent travailler dans les villes. On devrait être au grand minimum à 120 millions sur une population active de 800 millions. 8, 74 millions d’étudiants vont sortir diplômés des universités, que faire d’eux ?
  7. Les céréales. Le problème d’approvisionnement est important, et pourrait s’aggraver. La Chine a besoin de se fournir à l’étranger, aux États-Unis comme ailleurs ; la tendance est à la hausse.
  8. Les prix et l’inflation.
  9. Les relations étrangères. Les tensions actuelles devraient être éludées, notamment les demandes d’indemnisation en raison de l’épidémie partie de Wuhan. On rappellera l’aide chinoise au monde entier. 
  10. Le problème de Hong Kong, on devrait souligner la responsabilité des ingérences étrangères et la participation des voyous.
  11. Le problème de Taïwan. On attaquera certainement Tsai Yingwen, l’appui américain et l’indépendance.

Ces sessions vont-elle nous apporter des surprises ? Un durcissement de ton envers les interférences hors de Chine?

Voir un point de vue Pékin sur l’événement et une analyse réalisée par le journaliste Wang Jian

21 mai 2020

Laisser un commentaire