A la maison, tu t’appuies sur tes parents, à l’extérieur sur les amis

En complément de l’article sur l’importance des relations, une belle phrase chinoise apprise dans un train Tianjin-Pékin en août 1991. Mon voisin, jeune informaticien qui se se lançait dans les affaires, m’expliquait que si je voulais comprendre les relations en Chine et avancer, je devais retenir ce proverbe : « A la maison, tu t’appuies sur tes parents, à l’extérieur sur les amis, 在家靠父母,出门靠朋友.»

« A l’extérieur, si tu ne peux pas compter sur des amis, tu ne peux rien faire. Les fonctionnaires font ce qu’ils ont envie de faire, tu dois trouver la bonne relation pour obtenir ce dont tu as besoin, avoir une place à l’école, se faire soigner par le bon médecin, trouver le policier. Pour les affaires, c’est pareil, pour se développer, sans relation, on ne fait rien.»
Depuis 1991, l’arsenal juridique a fortement progressé et la population est un peu moins à la merci de décisions arbitraires. Néanmoins, le fond reste et souvent la réaction est d’aller chercher la relation au lieu de s’appuyer sur les règlements. Exemple : un matin d’un hiver 2016, le chauffeur de la société accroche une autre voiture. Il téléphone à sa supérieure shanghaïenne pour lui dire de chercher quelqu’un (找人) pour régler le problème. Elle lui répondit : « On a une assurance, ça suffit, tu veux aller chercher qui ? ». Elle me lança ce commentaire : « Tang se croit dans sa campagne du Jiangsu; ici, à Shanghai, il y a la loi et l’assurance remboursera les dégâts, comme le contrat le stipule. »



« A la maison, tu comptes sur tes parents, à l’extérieur sur les amis



Shanghai n’est pas toute la Chine et plus on descend dans les petites villes, plus la formule prend de la vérité.
Par ailleurs, le terme « ami, 朋友 « doit plutôt être compris comme une relation. On a instauré un lien pour des intérêts réciproques et on se renverra l’ascenseur. Bien entendu, dans toutes les cultures, les réseaux sont importants. En Chine, c’est certainement puissance 10 et parfois une question cruciale !

Faites-vous des amis alors !


21 mai 2020

Laisser un commentaire