Chine-Inde, où aller?

Nous avons déjà évoqué ici l’attrait que représente le Vietnam pour les producteurs et les grands groupes. L’actualité met ces derniers jours les projecteurs sur l’Inde.

Apple et l’Inde
En effet, quelques articles dans la presse chinoise reprennent des informations indiennes, qui évoquent des pourparlers déjà engagés fin 2019 entre le gouvernement indien et Apple . La société américaine souhaiterait déplacer 20% de sa production en Inde, ce qui représenterait 40 milliards de dollars de produits en Inde – 200 milliards sont fabriqués en Chine aujourd’hui. Une grande partie serait destinée à l’export, le géant américain compte améliorer sa part de marché avec 1,5 milliard de vente en Inde ; quant au chinois Xiaomi et au coréen Samsung, ils sont loin devant.

Production Incentive Scheme
Son partenaire taïwanais Foxconn installé à Shenzhen produit déjà une partie des Iphone XR en Inde. Il avait déjà essayé de mettre en place un système de production à plus grande échelle mais les négociations n’avaient pas réussi à trouver un terrain d’entente. Le gouvernement de Delhi a tiré les leçons d’un tel échec et à décidé de stimuler le secteur manufacturier en mettant en place en mars de nouvelles mesures dans un plan intitulé « Production Incentive Scheme » . Cette politique qui simplifiera les procédures et accordera des avantages fiscaux entrera en vigueur en août 2020.


Pourquoi l’Inde?
Quelles raisons inciteraient les grands groupes à migrer vers l’Inde ? Évacuons d’abord les raisons non spécifiques à l’Inde : la guerre commerciale avec les taxes américaines a augmenté les coûts en Chine et mettre ses œufs dans plusieurs paniers est une bonne gestion ; une trop grande dépendance à la Chine, comme pour Apple, n’est pas conseillée. 


chine inde


Les différences entre l’Inde et la Chine :
1. Les salaires sont beaucoup plus bas chez le premier, mais cet avantage coût salaire peut être un peu pénalisé par des infrastructures encore peu développées alors que la Chine est déjà très en avance, que ce soit en termes de maillage du pays ou en vitesse. La relative lenteur, c’est de l’argent !
2. La Chine a une plus grande ressource en matières premières et son approvisionnement est très bien rôdé.
3. L’Inde n’a pas en général la maîtrise de la production à très grande échelle pour une société internationale. Foxconn, le plus gros sous-traitant d’Apple a plus d’un million d’employés en Chine.
4. L’anglais est davantage parlé en Inde, ancienne colonie anglaise.

La Chine souhaiterait retenir tous Les grands groupes installés sur son sol, mais le sens de l’histoire économique pourrait être plus fort. Le pays a déjà compris depuis longtemps qu’il doit monter en gamme et ne pas rester totalement dans le Made in China. On ne gouverne pas à coup de twitter en Chine, on met en place des plans sur le très long terme, qui ne sont pas remis en cause tous les 4 ou 5 ans par des élections pleines de démagogie. La Chine a investi dans le futur, le numérique, l’intelligence artificielle et l’énergie renouvelable où elle pourrait vite ravir la première place dans chaque secteur, sans oublier les Routes de la Soie, une stratégie de développement économique à longue vue. La Chine n’a pas dit son dernier mot, loin de là!

15 mai 2020

Publié le Catégories Economie

Laisser un commentaire