Rebond de l’export? Oui, mais!

Le dynamisme évident de la société chinoise allié à son optimisme général ont aidé au démarrage de l’économie chinoise. Le secteur immobilier repart vite, voir l’article ici

Avril : l’export aidé par les masques et le report de livraison
Quant aux exportations, il faut être prudent. Les douanes chinoises ont enregistré, pour le mois d’avril, des ventes en croissance de 3,5% en rythme annuel alors que les économistes attendaient une chute de 15% après un mois de mars en baisse de 6,6%. Ces chiffres bruts en fait cachent une réalité différente. Un grand nombre de commandes n’ont pu être honorées plus tôt en raison de la fermeture et de l’arrêt de la production, elles n’ont pu sortir de Chine seulement en avril alors qu’elles auraient dû être livrées en mars ou en février. Par ailleurs, le secteur médical a tiré dans le vert les exportations. Par exemple, la partie textile qui comprend la production de masques, est en hausse de 5,9%. Le détail précis de la composante de ces exportations n’est pas donné, mais il est clair qu’il ne faut pas s’emballer. Tous les produits qui n’ont pas de relations avec le secteur médical sont en baisse. La partie jouet affiche une baisse de 13,5%, les vêtements, 20,7%, l’automobile en volume 7,2%, les chaussures 24,4%, les sacs et bagages 23,4%, l’acier 11,7%, les produits en plastique 0,4%.




Exportation chinoise

200 millions d’emplois en danger
Le secteur export génère directement ou indirectement près de 200 millions d’emplois. Les chiffres harmonieux officiels donnent traditionnellement un taux de chômage assez faible, sous 6% pour les 4 derniers mois. Ces statistiques englobent seulement une partie de la population active, composée de 800 millions de personnes car elles ignorent la masse de travailleurs migrants. Les difficultés des entreprises montrent que la crise a certainement fait beaucoup plus de mal. Le South China Morning Post cite Liu Chenjie, économiste, qui pense que 205 millions de travailleurs ne peuvent reprendre leur poste.

La difficile reconversion des sociétés exportatrices
Un reportage du China Newsweekly,中国新闻周刊,dans les zones exportatrices, comme Dongguan ou Ningbo, montre les difficultés de ces 4 derniers mois. Après avoir négocié avec leurs clients étrangers en janvier et février des retards de livraison, les usines chinoises, au fil de la montée de l’épidémie dans le monde entier, ont dû essuyer des diminutions de commande ou même des annulations. Elles essaient de se retourner vers le marché intérieur mais ce n’est pas toujours la solution. Un fabricant de vêtements pour une grande marque européenne explique que beaucoup d’articles ne correspondent pas forcément aux goûts et aux attentes des clients chinois sans parler des mensurations qui peuvent être différentes. 

Un secteur, qui emploie près d’un quart de la population active, est donc à la merci de l’évolution de la pandémie dans le monde entier. Le rebond des exportations en avril n’est en fait que « conjoncturel », il faudra regarder de près les évolutions des divers secteurs en mai.

12 mai 2020

Publié le Catégories Economie

Laisser un commentaire