Les villes chinoises ont de l’argent?

La folle croissance des Trente glorieuses de la Chine a enrichi une partie de la population chinoise. Les villes font partie des grandes gagnantes. Le taux d’urbanisation en Chine approche les 60% de la population. 

Pékin et Shanghai en tête
Une étude de la banque de Chine montre que la richesse moyenne par ménage est de 3,179 millions de yuans (soit plus de 400 000 euros) dans les villes chinoises.  Pékin caracole en tête de ces villes, avec une moyenne de 8,928 millions devant Shanghai , 8,067, et les villes du Jiangsu, 5,069. Les disparités sont fortes, sur les 30 provinces, régions et municipalités (gérées directement par le gouvernement central) de l’étude*, 8 sont au-dessus de la moyenne, la province du Xinjiang est en dernière position. Voir le tableau ci-dessous. 

Patrimoine immobilier des ménages dans les zones urbaines en millions de yuans :

1Pékin8,928
2Shanghai8,067
3Jiangsu5,069
4Zhejiang4,807
5Fujian4,183
6Canton3,998
7Tianjin3,616
8Hebei3,539
9Anhui3,140
10Shandong3,020
11Qinghai2,856
12Hainan2,825
13Ningxia2,667
14Guizhou2,470
15Yunnan2,429
16Chongqing2,393
17Shanxi2,382
18Henan2,351
19Hubei2,349
20Hunan2,294
21Jiangxi2,193
22Sichuan1,933
23Mongolie Int.1,904
24Guangxi1,817
25Shaanxi1,808
26Heilongjiang1,736
27Liaoning1,716
28Gansu1,697
29Jilin1,415
30Xinjiang1,275


La façade est de la Chine, sans surprise, est la plus riche, avec une moyenne de 4,61 millions de yuans contre 1,65 pour le Nord-Est, 2,076 dans l’Ouest et 2, 635 dans le centre.

L’immobilier avant tout
L’immobilier occupe 70% de ce patrimoine. 
96% des ménages sont propriétaires, 58,5 % possèdent un bien, 31% deux et 10,5 trois. Par comparaison, l’étude rappelle les données de quelques pays occidentaux, où le nombre de propriétaires dans l’ensemble du pays est moins important : 

PaysPourcentage de la population propriétaire
Australie67
Canada66,5
France64,9
Etats-Unis64,2
Angleterre63,2
Japon61,9
Turquie60,4
Corée56,8
Allemagne51,7
Hong Kong50,4
Suisse42

Propriétaire, oui, mais !
Rappelons que les propriétaires chinois ne sont pas propriétaires dans un certain sens ! Un propriétaire chinois n’a pas un titre de propriété à vie, mais un droit d’utilisation de 70 ans pour les résidences à partir de la date d’autorisation du sol, avant donc la construction, et 50 ans pour la plupart des autres biens (industriels, commerciaux).


杭州

Les plus grands écarts de richesse s’expliquent par la possession de magasins et d’usines. Les propriétaires de biens professionnels ont une richesse moyenne de 7,768 millions, 3 à 4 fois plus que ceux qui ne possèdent pas de biens professionnels. 
99,7% des ménages détiennent des biens financiers, avec une moyenne de 649 000 yuans, soit 20,4% du patrimoine moyen.
56,5% des familles ont des dettes. 75,9% des dettes viennent de l’achat d’une demeure.

Si cette étude est intéressante, il faut se rappeler qu’elle ne concerne que 60% de la population, celle urbanisée. L’effet de richesse provient principalement des prix du marché immobilier. Par exemple, Pékin a un prix moyen du m2 proche de 60 000 yuans, soit 7 700 euros. Pour le centre de la capitale, on doit augmenter fortement son budget. De plus la superficie n’est pas calculée de la même façon. Les parties communes sont inclues. Un appartement de 100 m2 en Chine pourra correspondre en France à 88 m2, voire beaucoup moins dans les grands ensembles. On peut descendre jusqu’à 72. On a donc le terme de taux « efficient d’habitation », 得房率. Ainsi, le mètre carré habitable est bien plus cher. 
Pour plus de connaissance, il faudra attendre une étude sur l’ensemble de la Chine. Avec des sommes moins élevées ? Certainement !

* Les données sur le Tibet ne sont pas fournies!

Articles consultés :
中国城镇居民家庭资产均值逾300万 负债主要是房贷
央行调查:城镇居民家庭资产均值逾300万元

5 mai 2020

Laisser un commentaire